Instagram fera désormais sans ses fondateurs. Kevin Systrom et Mike Krieger, qui ont créé la plateforme de partage de photos et de vidéos, ont décidé de quitter le navire. Des divergences importantes avec Facebook, le propriétaire du service, seraient à l'origine de ce départ.

Y a-t-il de la lassitude chez Facebook ou une divergence de vue irréconciliable entre Mark Zuckerberg et certains cadres du réseau social ? Toujours est-il que les départs s’amoncellent depuis le début de l’année, qu’il s’agisse de la directrice adjointe en charge de la communication, du directeur de la sécurité ou encore du responsable de la communication, des affaires publiques et des politiques de confidentialité.

Ces départs, au nombre de huit selon un décompte survenu au cours de l’été, ne se limitent pas au site communautaire lui-même : un chamboulement identique s’observe dans les filiales acquises par Facebook au fil du temps. En mai, Jan Koum et Brian Acton, les deux fondateurs de WhatsApp, une application de messagerie instantanée achetée en 2014 pour 19 milliards de dollars, ont quitté le navire.

Christopher Michel
Kevin Systrom // Source : Christopher Michel

Et cette fois, c’est au tour des créateurs d’Instagram de faire leurs valises. Kevin Systrom et Mike Krieger ont officialisé leur prochain départ lundi 24 septembre, six ans après avoir rejoint les rangs du réseau social. En 2012, Facebook achetait Instagram pour un milliard de dollars. L’application, toujours très populaire, permet de partager des photos et des vidéos, en les agrémentant de filtres et de fioritures.

« Nous sommes passés de 13 personnes dans l’équipe à plus d’un millier avec des bureaux dans le monde entier, tout en construisant des produits utilisés et appréciés par une communauté de plus d’un milliard de personnes. Nous avons adoré apprendre à faire croître une entreprise et à nourrir une énorme communauté mondiale », écrit Kevin Systrom, pour officialiser son départ.

Dans le message d’adieu Kevin Systrom, forcément publié sur Instagram, l’on peut lire en filigrane une volonté de changer un peu d’air — cela fait huit ans qu’il travaille sur cette application — et de retrouver un esprit de startup et tenter d’apporter quelque chose de nouveau aux internautes. Les remerciements à l’égard de Facebook et de plusieurs cadres du réseau social n’ont pas été oubliés.

mark zuckerberg
Mark Zuckerberg. // Source : Alessio Jacona

Divergence avec Facebook

La réalité est toutefois moins rose, suggère Re/Code.

L’influence croissante de Mark Zuckerberg dans les affaires courantes comme dans les orientations stratégiques aurait fortement pesé sur la décision des deux hommes de se retirer, alors que la plateforme jouissait d’une relative autonomie pour mener sa barque. Parmi les dossiers qui ont nourri cette fracture figurent les changements sur la façon dont les commentaires et les publications sont partagés.

La démission de Kevin Systrom et Mike Krieger ressemble d’ailleurs à celle survenue chez WhatsApp, où les projets et les propos tenus par certains pontes de Facebook ont déplu (accès aux données personnelles, avenir du chiffrement, monétisation du service). Cette perte d’indépendance s’est traduite, dans le cas d’Instagram, par la prise de contrôle de Chris Cox, le directeur des produits de Facebook.

Celui qui a déjà sous sa supervision Facebook, WhatsApp et Messenger, a ensuite été rejoint par Adam Mosseri, un proche de Mark Zuckerberg, rapporte Le Monde. Celui-ci a replacé Kevin Weil au poste de responsable des produits. Il reste désormais à déterminer quel impact ce départ aura sur le futur d’Instagram. Mais sans le poids des deux fondateurs, la voie est désormais libre pour Facebook.

Partager sur les réseaux sociaux