Dans la ville chinoise d'Hengyang, les employés de l'usine Foxconn fabriquent l'enceinte Echo et la liseuse Kindle d'Amazon. L'entreprise a reconnu que les conditions de travail de son partenaire, épinglées par une ONG, sont illégales.

Le 10 juin 2018, China Labor Watch a publié un rapport sur les conditions de travail d’employés chinois accablant pour Amazon. L’organisation non gouvernementale, spécialisée dans la défense des travailleurs en Chine, révèle qu’un fabricant d’électronique partenaire du site de e-commerce fait subir à ses employés des conditions de travail difficiles.

Dans ce rapport de 94 pages, l’ONG basée à New York évoque le cas de Foxconn, une usine située dans la ville de Hengyang (dans la province du Hunan). Ses locaux accueillent notamment la fabrication de l’enceinte connectée Echo, ainsi que de la liseuse Kindle.

Comme le note Reuters, le document liste plusieurs contraintes qui pèsent sur les employés de ce partenaire d’Amazon : des horaires de travail excessifs, des salaires faibles, des formations inappropriées et le recours trop fréquent au travail temporaire.

CC Flickr Stock Catalog

40 % d’employés temporaires

« L’enquête a révélé que les travailleurs temporaires constituaient plus de 40 % de la main d’œuvre, ce qui constitue une violation manifeste des 10 % prévus par la loi. De plus, les conditions de travail entre les travailleurs temporaires et permanents étaient sensiblement différentes alors qu’ils occupaient les mêmes postes », note l’ONG.

Dans une déclaration citée par The Guardian, Amazon a reconnu que ces milliers de travailleurs intérimaires, qui fabriquent son enceinte et sa liseuse phares, étaient effectivement embauchés et payés de manière illégale.

Amazon a constaté cette violation de la loi chinoise

L’entreprise de e-commerce explique que ses propres vérificateurs se sont rendus dans l’usine de Foxconn en mars dernier, et avaient observé les conditions de travail des employés. La société a constaté que son partenaire ne respectait pas la loi entrée en vigueur en 2014, pour limiter la main-d’œuvre temporaire dans les entreprises chinoises.

« Nous avons immédiatement demandé à Foxconn Hengyang un plan d’actions correctives détaillant leur plan pour remédier aux problèmes identifiés, et nous procédons à des évaluations régulières pour surveiller la mise en œuvre et le respect de notre code de conduite par les fournisseurs. Nous sommes déterminés à résoudre ces problèmes  », annonce Amazon.

Partager sur les réseaux sociaux