BMW présente un concept de routes élevées exclusivement réservées à des deux roues électriques avec pour leitmotiv celui de désengorger des villes toujours de plus en plus peuplées.

BMW songe à la mobilité de demain. Les constructeurs réfléchissent notamment à la conduite autonome, mais il y a d’autres pistes à explorer, notamment celle proposée par la firme allemande. En partenariat avec l’université de Tongji, son groupe de recherche a mis au point un projet avant-gardiste baptisé Vision E³ Way et prenant la forme d’une route élevée pensée pour désengorger les routes urbaines et lutter contre la pollution.

«  La BMW Vision E³ Way ouvre une nouvelle dimension de mobilité dans les environnements urbains très remplis — efficiente, sécurisée et pratique. Elle fonctionne en s’appuyant simplement sur un espace pour les deux roues électriques  » note le Dr. Markus Seidel, directeur du groupe technologique au sein de la branche chinoise de BMW.

La mobilité dans les nuages

Très ambitieuse, la Vision E³ Way s’articule donc autour de parcours surélevés reliant les hubs à fort trafic et exclusivement réservés à des deux roues électriques (que l’on pourrait même louer). Protégés contre les intempéries par un toit, ils fourniraient un environnement de circulation agréable, dépollué et à température idéale, garantie par un système de ventilation intelligent. La sécurité s’appuierait en outre sur un risque peu important de collisions puisqu’il n’y aurait aucune voiture et que la vitesse serait automatiquement limitée à 25 km/h. En prime, la circulation pourrait être surveillée par une intelligence artificielle et intégrée à un écosystème connecté.

Bien évidemment, BMW veut que sa Vision E³ Way soit la plus modulable possible afin qu’elle s’adapte à une foule de configurations. Dans son esprit, sa solution relierait les points cruciaux d’une ville (gares de transport, centres commerciaux, etc.) de la manière la plus sûre et efficace qui soit.

«  En Chine, plus d’un milliard de personnes vivront dans des villes à l’horizon 2050. Le pays deviendra un incubateur global d’un nombre assez important d’innovations en matière de mobilité, dans le sillage de la Vision E³ Way. Après tout, aucun autre endroit au monde n’a un besoin aussi urgent d’agir   » ajoute Dr. Markus Seidel, qui tease d’éventuelles expérimentations en Chine. Si les pouvoirs publics sont d’accord…

Partager sur les réseaux sociaux