Alors que le projet d'Hyperloop One avait réussi à atteindre les 309 km/h, le record de vitesse dans l'Hyperloop vient d'être battu par des étudiants dans le cadre d'un concours. Ils ont atteint les 320 km/h, soit la vitesse moyenne d'un TGV.

Parmi les nombreux projets en cours d’Elon Musk, l’Hyperloop aborde une phase importante de son développement. Les récents tests de vitesse se sont montrés des plus encourageants — le dernier ayant même réussi à propulser la navette à près de 309 km/h — et l’entreprise a reçu la semaine dernière l’autorisation de creuser un premier tunnel en Californie.

C’est dans ce contexte prometteur que s’est tenue, ce week-end à côté des locaux de Space X, la seconde Hyperloop Pod Competition. Un concours, lancé par Elon Musk, et qui propose à différentes équipes de développeurs et de concepteurs de créer leur propre navette pour l’Hyperloop. 25 équipes s’étaient alors réunies, pour seulement trois finalistes, devant atteindre la plus grande vitesse sur une piste de 1,25 kilomètre. Le gagnant de cette édition a réussi l’exploit de dépasser la vitesse de l’Hyperloop One.

320 km/h en moins de 20 secondes

The Warr, l’équipe ayant gagné cette compétition, réunit près d’une trentaine d’étudiants de l’Université Technique de Munich, déjà victorieux du tout premier évènement. Pour cette deuxième édition, ils ont conçu un tout nouveau pod, d’un poids de 80 kg et équipé d’un moteur électrique de 50 kw.

Des caractéristiques qui lui ont permis de le propulser à plus de 320 km/h, soit la vitesse moyenne d’un TGV français. Malgré la petite taille du pod vainqueur, par rapport au One, c’est une nouvelle prouesse technique pour cette équipe.

L’équipe de Warr, grand vainqueur de cette seconde édition de l’Hyperloop Pod Competition / © WARR Hyperloop

Les deux autres finalistes ont malgré tout réussi à atteindre des vitesses assez impressionnantes. Paradigm, une équipe d’étudiants de l’Université Northeastern de Boston et de l’institut Labrador de l’Université Mémorial de Terre-Neuve, a atteint les 101 km/h, quand les Ssuisses de l’École polytechnique fédérale de Zurich, Swissloop, ont atteint les 40 km/h malgré quelques petits problèmes techniques.

En fermeture de cette compétition, Elon Musk a annoncé à demi-mot une prochaine édition de son concours, en se montrant plus que confiant sur le fait que de futures équipes pourraient atteindre l’objectif final entre 800 et 960 km/h. Si aucune date n’a été annoncée, le rendez-vous peut d’ores et déjà être pris pour l’année prochaine.

Partager sur les réseaux sociaux