Au Canada et aux USA, Google Home devient un téléphone.

Google Home vient à peine de débarquer en France dans une version allégée par rapport à celle que l’Amérique du Nord connaît. Allégée, non pas au niveau matériel, qui est similaire, mais au niveau logiciel. Le Google Home français n’a pas toutes les fonctionnalités du Google Home anglophone, même si le géant de Mountain View a promis qu’elles arriveraient — on attend notamment la possibilité de faire reconnaître des voix différentes à la machine. Mais ce retard n’empêche pas Google d’avancer sur les premiers Home sortis.

Au Canada et aux États-Unis, il est désormais possible d’utiliser le Google Home pour passer des appels. Il suffit de demander à la boîte de maison d’appeler un contact ou une entreprise (dont le numéro est public, on imagine) pour que le Home lance un appel en VoIP gratuit. Pour l’instant, la personne qui va recevoir l’appel ne va pas voir le nom de l’appelant : Google précise qu’un « Numéro inconnu  » sera affiché sur l’écran. Cela dit, pour les clients utilisant Google Voice ou la fibre optique de Google, l’affichage du numéro est déjà possible — elle pourra être associée à un numéro de téléphone pour tous d’ici la fin de l’année.

En outre, Google Home peut accéder à vos contacts Google pour accomplir ses lourdes tâches, ce qui signifie que les utilisateurs pourront simplement demander d’appeler « ma sœur » ou « papa » si ces contacts ont été définis ainsi. Les numéros payants et les numéros en-dehors des USA ou du Canada ne sont pas encore supportés.

Partager sur les réseaux sociaux