Un faux direct diffusé sur Facebook Live a cumulé près de 17 millions de vues ce jeudi 20 juillet. Les internautes étaient nombreux à suivre cette formation d'une tornade, sans forcément savoir qu'il s'agissait en réalité d'un simple GIF tournant en boucle. Cette pratique interroge sur les dérives du service.

Après les fake news, les faux live sont-ils appelés à se multiplier ? Ce jeudi 20 juillet, sur Facebook Live, une prétendue vidéo soi-disant filmée en direct partagée par la page Newsfeed a compilé près de 17 millions de vues. Les internautes étaient ainsi plus de 90 000 à observer en même temps la formation d’une gigantesque tornade à proximité d’une route… en étant pour la plupart convaincus qu’il s’agissait bien d’une vidéo filmée en direct.

Certains ont toutefois noté — et l’ont fait remarquer en commentaire — qu’il s’agissait d’un simple GIF tournant en boucle, agrémenté d’effets sonores évoquant des coups de tonnerre.

L’illusion a duré pendant 4 heures, jusqu’à la durée limite de direct autorisée par Facebook Live. Le GIF est toutefois réapparu juste après sur un autre « direct » lancé, cette fois, par la page The Cherry Orchard, qui contient un lien vers le même site que celui listé par Newsfeed. La veille, même GIF circulait déjà sur une autre page, qui a ainsi pu cumuler plus de 7 millions de vues.

Des statistiques faussées

Si l’événement paraît anecdotique, il interroge sur les dangers d’une telle manipulation sur les internautes les plus crédules : l’exemple de la tornade reste sans réelle conséquence mais d’autres types de fausse vidéo à caractère politique ou autre pourraient avoir un impact plus grave.

D’autres Facebook Live mensongers ont rencontré un certain succès récemment, comme ceux prétendument filmés depuis l’espace et diffusés en octobre 2016. Le service vidéo de Facebook est aussi confronté à des cas plus grave de tentatives de suicide filmées en direct ou de violences.

Ce type de montage remet aussi en question les statistiques d’audience de Facebook, qui sont ici techniquement légitimes mais faussées par la facilité de cumuler des millions de vue — et donc de valoriser sa page — grâce à de faux contenus présentés comme des événements « en direct ».

Un outil promotionnel pour un chasseur de tornade slovène

Malgré la reprise du GIF par différentes pages, les images originelles ont été filmées par Marko Korosec, un chasseur de tornade slovène qui affirme, dans une publication Instagram, avoir immortalisé ce phénomène apparu dans le ciel du Dakota du Sud en juin 2015.

Il y explique que le GIF a été réalisé par son ami Jonathan Wennström, et se félicite de voir que son « travail [de chasseur de tornade] a gagné énormément en visibilité depuis que cette vidéo est devenue virale », sans oublier de glisser un lien vers son site personnel.

Partager sur les réseaux sociaux