À Atlanta, Georgie, une jeune adolescente a été secourue par les autorités alors qu'elle essayait de mettre fin à ses jours. Les secours ont été alertés par la vidéo en direct de la jeune fille américaine qui voulait se suicider.

Facebook Live fait souvent la une de la presse régionale du monde entier pour ses délicates affaires de suicides et meurtres en ligne. Condamné à augmenter sans cesse la modération de sa fonctionnalité à cause de multiples dérapages, Facebook se retrouve régulièrement accusé par les autorités. Mais cette fois-ci, en Georgie, le réseau social est applaudi par des parents soulagés.

En effet, la diffusion en live de leur fille, une jeune adolescente d’Atlanta, en train de se blesser mortellement a permis aux secours de repérer la victime et de la sauver, à temps.

Un douloureux sujet

Après un appel au 911 d’un ami de la jeune fille, le shérif du comté a consulté la vidéo et a pu intervenir rapidement chez la victime. Elle a été retrouvée inerte mais en vie, après avoir avalé de multiples cachets et s’être étouffée avec un sac. Elle devrait s’en remettre complètement dans les jours suivants selon la presse américaine.

Si ce sauvetage n’a pas été opéré par Facebook directement, l’entreprise travaille depuis de longs mois à permettre ce type d’interventions. Grâce à un algorithme de détection des visages et mouvements, le réseau social espère identifier plus rapidement les vidéos live qui montrent des suicides. Toutefois, M. Zuckerberg a déjà expliqué lors d’une autre affaire que Facebook ne procédait pas forcément à une suppression du contenu — justement pour aider les autorités.

police camera corporel
CC Utility Inc.

Malgré cette bonne volonté, Facebook Live reste le lieu d’atrocités et d’images choquantes qui accueille régulièrement des violences. Il tient bien sûr à chacun des utilisateurs de réagir face à une telle situation dans laquelle chaque seconde compte pour aider une victime.

Partager sur les réseaux sociaux