Vivo est parvenu à intégrer un capteur d'empreinte digitale sous l'écran d'un smartphone. Qui plus est, il fonctionne. À un détail près : entre le moment où vous posez votre doigt dessus et celui où le téléphone réagit, vous risquez de vous impatienter.

Vous n’avez sans doute jamais croisé de capteur d’empreinte digitale directement intégré sous l’écran d’un smartphone. C’est normal : le procédé n’en est encore qu’à ses balbutiements, bien que LG ait songé en 2014 à développer cette technologie. De nombreuses entreprises, comme Apple ou Samsung, travaillent actuellement à l’élaboration de ce type de capteurs qui se fait attendre : elle serait essentielle pour se priver de bouton en façade sans avoir à passer par un capteur au dos ou sur le côté.

Les deux firmes viennent de se faire doubler par Vivo, qui a mis au point le prototype d’un smartphone équipé d’un capteur d’empreinte digitale sous son écran. L’objet a même pu être testé par certains de nos confrères, qui mettent en évidence une caractéristique handicapante : ces capteurs sont lents. Très lents.

Ça fonctionne… len-te-ment

C’est l’entreprise américaine Qualcomm qui a développé cette technologie, qui peut être placée sous un écran OLED de 1,2 mm. Visiblement, les capteurs fonctionnent même lorsque les doigts sont humides ou graisseux. Néanmoins, ils ne se distinguent pas par leur rapidité.

Vivo

L’un des journalistes qui a eu l’occasion de tester la technologie indique que la vitesse de reconnaissance lui a semblé durer environ une seconde, entre le moment du premier contact et celui où l’écran d’accueil s’est affiché — par rapport aux smartphones qu’il utilise habituellement et qui ont des capteurs traditionnels de dernière génération.

La seconde de trop

Apple, Samsung et tous les autres peuvent donc souffler un grand coup, Vivo ne devrait pas leur voler la vedette de sitôt avec son jouet. Par ailleurs, la sécurité du déverrouillage par empreinte digitale est loin d’être un fait acquis : une étude questionnait récemment les brèches de sécurité de cette innovation. Cela dit, cela restera toujours mieux que 123456.

Partager sur les réseaux sociaux