La fonctionnalité Snap Map, qui permet de localiser ses amis sur une carte, est disponible depuis quelques jours sur Snapchat. Au Royaume-Uni, des parents s'inquiètent de l'usage qui pourrait être fait des informations disponibles par ce biais sur leurs enfants.

Mise à jour : À la suite de la publication de cet article, Snapchat nous a contacté. Le réseau social fait savoir qu’il encourage tous les utilisateurs de ses services à consulter son guide destiné aux parents ainsi que son centre de sécurité. Snapchat rappelle que ses utilisateurs peuvent choisir d’opter pour le mode fantôme afin de ne pas être localisés sur la Snap Map. « Il n’est pas possible de partager votre position avec quelqu’un qui n’est pas déjà votre ami sur Snapchat, et la majorité des interactions se déroulent entre amis proches », précise le réseau social.

Article original : 

Si vous avez mis à jour Snapchat et commencé à utiliser la Snap Map, vous avez sans doute pu constater que la fonctionnalité ne permet pas seulement de renforcer le lien social.

C’est aussi un moyen, plutôt efficace, de savoir où se trouvent exactement vos contacts qui ont accepté de révéler leur géolocalisation — à supposer qu’ils ne se soient pas changés en fantômes pour que vous ne puissiez pas les repérer.

Mais la possibilité ainsi offerte à des inconnus d’ajouter des enfants ou ados qu’ils ne connaissent pas pour pouvoir les localiser inquiète certains parents. À Stroke-on-Trent, au Royaume-Uni, l’école St. Peter’s Academy a ainsi mis en garde les parents au sujet de la Snap Map, qui permet de « localiser exactement où vous êtes, dans quel bâtiment vous êtes et où se trouve exactement ce bâtiment.  »

CC Flickr Perzonseo Webbyra

Snapchat se veut rassurant

Plusieurs parents redoutent ainsi que Snapchat soit utilisé pour traquer les personnes, de manière à savoir exactement où elles vivent et où elles travaillent. En effet, il suffit d’un rapide coup d’œil sur la carte pour savoir avec précision où se trouve un utilisateur qui a rejoint votre liste de contacts.

Interpellé par la BBC, Snapchat a réagi en déclarant que les données de localisation précises de la Snap Map étaient nécessaires pour permettre aux amis de se retrouver, par exemple lors d’un événement important. L’emplacement de certains lieux sur la carte, notamment les écoles, est quant à lui fourni par un service de cartographie tiers, Mapbox.

Snapchat a invité les parents inquiets à se renseigner sur sa politique en matière de vie privée. L’un de ses porte-parole a rappelé que le partage de la localisation était désactivé par défaut dans l’application et que les utilisateurs qui y ont recours étaient libres de le désactiver à tout moment — même si, dans le cas des enfants ou adolescents, le risque tient plutôt à leur potentiel manque de méfiance en la matière qu’à leur connaissance de l’option.

Si de votre côté, vous utilisez la Snap Map, sachez qu’il est également possible de voir des stories anonymes géolocalisées dans le monde entier sur la nouvelle carte de Snapchat, créée par la startup française Zenly.

Partager sur les réseaux sociaux