Pour rassurer ses membres qui redoutent de voir leur photo de profil récupérée sans leur accord, Facebook lance une nouvelle option. Déployée en Inde pour l'instant, elle doit permettre d'éviter les captures d'écran comme d'empêcher les comptes inconnus de télécharger l'image.

Facebook regroupera bientôt plus de deux milliards d’utilisateurs sur sa plateforme qui, pour la grande majorité d’entre eux, ont rempli le champ de la photo de profil. Or, certains membres du réseau social craignent de voir leur portrait utilisé à leur insu. Facebook a entendu cette inquiétude et vient d’annoncer le lancement d’une nouvelle fonctionnalité, pour l’instant déployée en Inde.

Cette option, baptisée « Photo Guard », inclut plusieurs paramètres de sécurité, afin d’éviter que les photos de profil des utilisateurs indiens soient utilisées ou récupérées sans l’accord de leur propriétaire.

Les autres membres de Facebook ne seront plus en mesure de télécharger, partager ou envoyer les photos de profils d’une personne dans un message. Par ailleurs, les personnes qui ne sont pas amies avec le propriétaire d’un compte ne pourront identifier personne, y compris eux-mêmes, sur sa photo de profil.

Publié par Facebook Safety sur mercredi 21 juin 2017

Une bordure bleue de sécurité

Facebook va également faire en sorte d’éviter, « quand cela est possible », que les utilisateurs du réseau social prennent des captures d’écran d’une photo de profil. L’ensemble de ces paramètres de sécurité sera matérialisé par une bordure bleue autour de la photo.

« Sur la base de tests préliminaires, nous avons appris que lorsqu’une personne ajoute un design supplémentaire à sa photo de profil, il y a 75 % moins de chances que les autres utilisateurs copient cette image », précise Facebook. Le réseau social s’est associé à Jessica Singh, une illustratrice berlinoise dont les travaux s’inspirent des dessins traditionnels indiens, pour créer des visuels que les internautes peuvent ajouter à leur photo de profil.

Si votre propre photo de profil est déjà sécurisée au maximum, et que vos interrogations portent plutôt sur le choix du cliché le plus adapté, sachez qu’il vaudrait peut-être mieux laisser quelqu’un d’autre la choisir pour vous.

Partager sur les réseaux sociaux