La fondation Mozilla vient d'annoncer l'arrivée d'une nouvelle API par défaut pour la prochaine version de son navigateur, Firefox. Il s'agit de WebVR, permettant au logiciel de supporter la réalité virtuelle afin d'offrir de nouvelles expériences de navigation et d'immersion.

Le réalité virtuelle traverse en ce moment une petite période de doute. Les industries audiovisuelles et vidéoludiques ont beau investir massivement cette nouvelle technologie, force est de constater qu’elle ne se démocratise pas aussi vite que prévu, malgré des premiers jeux et court-métrages qui commencent à marquer les esprits. Des applications ambitieuses, mais la démocratisation de l’outil pourrait se faire par une autre : la navigation web.

C’est en tout cas dans ce sens qu’avance la fondation Mozilla, en annonçant l’arrivée pour les utilisateurs Windows du WebVR par défaut sur la future version 55 du navigateur Firefox, prévue pour le 8 août prochain. Cette API JavaScript permet une compatibilité avec les casques HTC Vive et Oculus Rift pour ouvrir les portes de la VR sur navigateur, casque sur la tête, avec ce genre de contenu — donné en exemple sur le billet de blog qui fait office d’annonce.

Le futur de la VR doit-il passer par la navigation web ?

L’idée derrière l’apport de la VR pour la navigation web est de permettre aux internautes d’accéder à du contenu immersif depuis un site, comme une visite guidée d’un musée ou d’un site historique, tourner autour d’un objet sur un site de vente ou surfer entre les pages d’un site conçu en 3D — voire des applications  plus originales, comme danser sur du disco — pour l’instant accessible uniquement via Steam ou différentes plate-formes de diffusion.

Mozilla essaye d’ailleurs de stimuler la créativité des développeurs en proposant des outils, comme A-Frame ou React VR pour créer des contenus et une nouvelle forme de navigation. Depuis maintenant huit mois, un Workshop a l’initiative de Samsung a été mis en place, réunissant donc Mozilla et le géant Google pour synchroniser ce développement et travailler main dans la main dans la déploiement de cette technologie. La fondation avait également sorti une version 1.0 du WebVR pour permettre aux développeurs de se faire la main.

En attendant l’arrivée de cette mise à jour, Mozilla, Microsoft et plusieurs autres compagnies continuent d’avancer pour que ce genre de contenu soit multi-plateforme. Avec les vidéos 360° et certains contenus déjà existant, l’avenir de la VR se trouverait peut-être bel et bien dans la navigation, enrichissant de fait le cadre d’utilisation des casques sur le marché. Les développeurs et passionnés sont bien évidemment invité à s’essayer dès maintenant à WebVR et A-Frame.

Partager sur les réseaux sociaux