Une entreprise américaine propose un petit dispositif portatif qui teste en quelques minutes la présence de gluten dans un plat.

Si vous souffrez d’une intolérance au gluten, vous devez sans doute faire preuve d’une grande vigilance sur les produits que vous achetez en grande surface ou sur les plats que vous commandez au restaurant, afin de ne pas consommer des aliments qui finiraient par nuire à votre organisme. Mais sans doute préféreriez-vous ne pas être constamment sur vos gardes.

Ça tombe bien, la technologie commence à apporter des solutions pertinentes pour vous aider dans votre régime alimentaire. On connaissait déjà Watson, l’intelligence artificielle conçue par IBM, qui est capable de vous concocter des bons petits plats en prenant note de vos exigences culinaires : végétarisme, véganisme, sans gluten ou bien sans produits laitiers.

Le problème, c’est que Watson n’est pas vraiment une solution pensée pour le grand public. Du moins, pas encore. En attendant, il y a une alternative : Nima. Cette startup américaine a développé un petit détecteur portable avec lequel vous pouvez tester la présence de gluten dans un plat. Il suffit d’en prendre une petite portion, de le mettre dans le compartiment de l’appareil, d’attendre deux à trois minutes et le tour est joué !

Une fois l’analyse complétée, trois résultats peuvent s’afficher : absence de gluten, faible présence ou présence importante. Attention, toutefois : il faut utiliser à chaque fois une nouvelle capsule lorsque vous voulez tester un échantillon de nourriture. C’est donc un budget à prendre en compte, en plus des 279 dollars qu’il faut débourser pour s’offrir le détecteur portatif. Par ailleurs, les capsules, qui contiennent des éléments chimiques pour l’analyse, ont une durée de vie de six mois.

Reste toutefois une interrogation sur l’aspect pratique de l’appareil. Admettons que vous êtes dans un restaurant et que vous commandez un plat ; allez-vous le tester et le renvoyer en cuisine parce qu’il contient du gluten, au risque de devoir payer le plat non consommé ? Ne serait-il pas plus simple de commander directement un plat dont vous savez qu’il ne présente aucun risque ou en posant la question au serveur ?

Selon Nima, son détecteur constitue un niveau de sécurité en plus pour ses clients les plus inquiets, même lorsqu’ils ont posé préalablement toutes les questions lors d’une réservation au restaurant et en indiquant bien leurs éventuelles allergies. Car selon Nima, personne n’est à l’abri d’une erreur. Et Nima suggère même de ne pas hésiter à demander un échantillon du plat avant de le commander — une pratique qui est toutefois extrêmement rare, en tout cas en France.

Partager sur les réseaux sociaux