Un mois après avoir été averti des soucis causés par son mode restreint, YouTube a mis les mains dans le cambouis. Des mesures techniques ont été déployées pour débloquer 12 millions de vidéos, dont des centaines de milliers de vidéos LGBTQ+.

Mieux vaut tard que jamais. Après avoir été interpellé par la communauté LGBTQ+ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et queers) sur la façon dont fonctionnait le mode restreint, YouTube a procédé à une mise à jour technique de sa plateforme de façon à redonner de la visibilité aux vidéos qui étaient injustement masquées, y compris de nombreux contenus destinés aux membres LGBTQ+.

« Après une enquête approfondie, nous avons commencé à faire plusieurs améliorations sur le mode restreint. Concernant l’ingénierie, nous avons réglé un problème qui filtrait à tort les vidéos visées par cette fonctionnalité, et maintenant 12 millions de vidéos de tous types — y compris des centaines de milliers de contenus LGBTQ+ — sont disponibles en mode restreint », écrit Johanna Wright, la vice-présidente de la gestion de produits chez YouTube.

12 millions de vidéos concernées dont des centaines de milliers de contenus LGBTQ+

Rappel des faits : en mars, des vidéastes de la communauté LGBTQ+ constatent que des vidéos traitant de sujets leur étant cher disparaissent lorsque le mode restreint est activé. Très vite, un mouvement se met en place, #YouTubeIsOverParty, pour s’en prendre à la plateforme. Il est alors découvert que le problème est plus large puisqu’il touche aussi des chaînes hors de la sphère LGBTQ+ utilisant le mode restreint.

Le mode restreint « permet d’exclure les contenus susceptibles d’être réservés à un public averti, et que vous ne souhaitez pas voir vous-même, ou que vous ne voulez pas que vos proches voient. De nombreux indicateurs (titre, description, métadonnées, respect du règlement de la communauté, limite d’âge) sont pris en compte pour identifier et exclure les contenus susceptibles d’être réservés à un public averti », explique Google.

youtube
CC Masaki Tokutomi

Face à une grogne ne se calmant pas, YouTube a fini par présenter ses excuses à ceux et celles qui ont subi les désagréments de cette défaillance du mode restreint. Dans la foulée, la plateforme avait promis de passer en revue son système pour l’améliorer autant que possible. Aujourd’hui, celui-ci devrait être moins problématique mais Google prévient : « le mode restreint ne sera jamais parfait ».

Comprendre : il y aura toujours des problèmes. Tout ce que pourra faire YouTube, c’est de les traiter ultérieurement et prendre des dispositions pour en réduire les effets.

Partager sur les réseaux sociaux