Des internautes se sont mobilisés ce week-end du 18 mars en lançant le hashtag #YouTubeIsOverParty sur Twitter. Les messages reprochaient à la plateforme d'hébergement de vidéos d'avoir fait disparaître les contenus de plusieurs chaînes LGBTQ+ dans son mode restreint.

Avec plus d’un milliard d’heures de vidéos vues chaque jour, YouTube regorge de contenus aussi innocents que des comptines, mais aussi d’images bien plus hardcore. Par conséquent, la plateforme propose à ses utilisateurs qui ne souhaitent pas voir des contenus estampillés comme « susceptibles de choquer » un mode restreint, fonctionnant sur la base des signalements faits par la communauté.

Or, ce week-end des 18 et 19 mars 2017, le réglage de ce paramètre par l’hébergeur de vidéo en ligne a déclenché une véritable vague d’indignation sur Twitter, via le hashtag #YouTubeIsOverParty.

Vidéos masquées en mode restreint

Les internautes accusaient en effet YouTube d’avoir eu une attitude discriminante à l’égard de ses utilisateurs LGBTQ+ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et queers) en masquant certaines de leurs vidéos dans son mode restreint. Les vidéos concernées font principalement référence à l’attirance amoureuse ou sexuelle entre des personnes de même genre.

Interpellé par de nombreux vidéastes, le service de Google a réagit dimanche soir. « Les vidéos LGBTQ+ sont disponibles en mode restreint, mais les vidéos qui traitent de questions plus sensibles ne le sont pas nécessairement », indique Youtube dans un tweet.

Le 16 mars, la youtubeuse britannique Rowan Ellis, qui explore sur sa chaîne « la pop culture et le militantisme à travers un angle féministe et queer », publiait une vidéo intitulée « YouTube is Anti-LGBT ? (Restricted Content Mode) ».

YouTube s’est précipité pour couvrir ses arrières

La jeune femme a également réagi sur son compte Twitter à la suite de la publication du message de YouTube. « Cette déclaration est ignorante et sur la défensive… elle n’est pas à l’écoute de notre communauté, cela n’a rien à voir avec des excuses. Je doute que YouTube ait contacté de nombreux créateurs LGBTQ+ pour discuter de la situation. Ils se sont juste précipité pour couvrir leurs arrières. »

Selon les indications du Guardian, Rowan Ellis aurait constaté que quarante de ses vidéos n’étaient pas disponibles en mode restreint sur YouTube. Si cette réalité n’est pas une nouveauté, la youtubeuse explique que la communauté LGBTQ+ a pris récemment conscience de l’impact que pouvaient avoir ces restrictions sur leurs contenus.

Plusieurs d’entre eux se sont ainsi demandé si, pour YouTube, les contenus LGBT étaient considérés comme intrinsèquement « sensibles » ou « matures », pour reprendre les termes employés dans le communiqué de l’entreprise.

Une option facultative, utilisée par un petit nombre d’utilisateurs

Un porte parole de la plateforme a indiqué au Guardian que le mode restreint était une « option facultative utilisée par un tout petit nombre d’utilisateurs » qui, dans le cas où elle était activée, impliquait que certaines vidéos « couvrant des sujets comme la santé, la politique et la sexualité pouvaient ne pas apparaître.  »

D’autres chaînes concernées

Les vidéos mentionnant des youtubeurs LGBTQ ne sont pas les seules à être concernées. Ainsi, le site anglophone mentionne que des contenus publiés par Taylor Swift, Katy Perry, Miley Cyrus et 5 Seconds of Summer ont également disparu dans le mode restreint.

Une piste d’explication, avancée par le journal, serait que l’algorithme de YouTube ait fait défaut pour identifier correctement les contenus jugés « choquants » sur sa plateforme.

Partager sur les réseaux sociaux