YouTube a finalement présenté ses excuses officielles aux vidéastes et utilisateurs à la suite de la disparition de plusieurs contenus en mode restreint. La plateforme reconnaît avoir caché, à tort, des vidéos ayant un lien avec les appartenances de genre LGBTQ+.

Le week-end des 18 et 19 mars 2017, des internautes se sont insurgés contre YouTube à l’aide du  hashtag #YouTubeIsOverParty. À l’heure où nous écrivons ces lignes, il a été mentionné plus de 74 000 fois sur le réseau social. Dans le viseur de ses utilisateurs, figure le réglage du mode restreint proposé sur la plateforme d’hébergement de vidéos.

Une fois activée, cette fonctionnalité permet aux personnes inscrites sur TouTube de ne pas voir les contenus jugés « choquants » par la plateforme de vidéos, qui ont fait l’objet de signalements par sa communauté.

Avant le lancement de ce hashtag, plusieurs youtubeurs et youtubeuses avaient pris position, accusant la plateforme de faire disparaître des vidéos réalisées par ses utilisateurs LGBTQ+ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et queers), ou traitant de l’attirance amoureuse et sexuelle entre personnes de même genre.

Excuses officielles après un tweet décrié

Interpellé, YouTube avait réagi par un bref tweet, expliquant que son mode restreint filtrait des contenus jugés « sensibles » et « matures ». Une réponse jugée insuffisante par de nombreuses personnes concernées, à l’instar de la youtubeuse britannique Rowan Ellis, pour qui ce message était loin de constituer les excuses attendues.

youtube
CC Masaki Tokutomi

Sur son  blog, la plateforme a finalement décidé de présenter officiellement ses excuses, admettant que le mode restreint ne fonctionnait pas de manière efficace sur sa chaîne.

Cette fonctionnalité ne fonctionne pas comme elle le devrait

« Au cours des derniers mois, et au cours de ces derniers jours de la part des LGBTQ et d’autres communautés, nous avons reçu beaucoup de questions sur ce qu’est le mode restreint et comment il fonctionne. Nous comprenons que cela ait été source de confusion et de bouleversement, et beaucoup d’entre vous ont émis des préoccupations au sujet du mode restreint et de l’impact injuste qu’il a eu sur vos contenus. En un mot, cette fonctionnalité ne fonctionne pas comme elle le devrait. Nous en sommes désolés et nous allons remédier à cela », a reconnu Johanna Wright, vice-présidente de la gestion de produits chez YouTube.

L’accès à plusieurs vidéos rétabli en mode restreint

Rappelant que le mode restreint a été mis en place en 2010, Johanna Wright reconnait ensuite que la fonctionnalité n’est pas à l’abri des erreurs quand il s’agit d’analyser le contexte et les nuances entourant le message véhiculé par une vidéo. Ainsi, YouTube reconnaît avoir classé à tord les vidéos « Her Vows » de Ash Hardell, « Coming Out To Grandma » de Calun McSwiggan’s ou « Woman interrupted during BBC interview » de Juno and Ben, comme contenus à ne pas faire figurer en mode restreint.

« Même si le système ne sera jamais 100 % parfait, comme nous l’avons déjà dit, nous devons faire, et nous ferons, un meilleur travail. Grâce à vos retours, nous avons examiné manuellement les vidéos mentionnées ci-dessus, et nous nous sommes assurés qu’elles étaient maintenant disponibles en mode restreint », conclut Johanna Wright.

Partager sur les réseaux sociaux