Alors que le marché des montres connectées ne connaît pas l'essor voulu, une startup allemande tente de se démarquer avec la Paprcuts Watch, une montre au matériau atypique, des plus légères et des plus résistantes. Elle indique simplement l'heure et la date.

Vous faites partie des sceptiques encore perplexes face aux montres connectées type Apple Watch ou ZenWatch d’Asus, mais vous voulez tout de même abandonner votre montre traditionnelle pour adopter une montre plus moderne ? C’est justement sur ce genre d’attente que mise l’entreprise allemande Paprcuts avec sa Paprcuts Watch.

Comme son nom l’indique, celle-ci prend la forme d’une montre simple et sobre, réalisée à partir d’un matériel léger semblable à du papier. Seulement, ce n’est pas vraiment du papier (même si ça en a l’apparence), mais du Tyvek, un matériau synthétique non tissé à base de polyéthylène.

Les bracelets utilisés par les visiteurs de festivals sont notamment constitués de cette matière qui permet à la montre de peser très légèrement sur le poignet, tout en étant assez solide pour résister à la pluie ou vous accompagner sous la douche. Le risque de la briser en cas de chute est par ailleurs clairement amoindri par rapport à la fragilité des bracelets les plus high-tech.

Des ambitions modestes

Évidemment, la Paprcuts Watch n’a pas pour ambition de détrôner l’Apple Watch. Il est même difficile de mettre les deux objets en concurrence directe, tant l’un s’inscrit comme la tête de gondole du marché compliqué des smartwatchs, tandis que l’autre s’apparente plus à un gadget tendance financée (au-delà de son objectif initial) sur Indiegogo.

D’autant que la Paprcuts Watch permet simplement de connaître l’heure et la date : elle n’inclut pas de fonctionnalité supplémentaire par rapport aux montres à LED. Ses constructeurs vantent simplement sa batterie, qui peut durer deux ans avant d’être rechargée pour la première fois.

Gadget stylisé, avec près de 29 modèles différents disponibles au lancement, la Paprcuts Watch affiche un prix abordable de 35€. Les premières livraisons sont prévues pour le mois d’août 2017.

Partager sur les réseaux sociaux