Tim Sweeney, CEO d'Epic Games, donne quelques chiffres intéressants sur le marché de la réalité virtuelle, visiblement dominé par le HTC Vive.

L’an dernier, les casques de réalité virtuelle ont débarqué dans les chaumières avec, à ma gauche, le HTC Vive et, à ma droite, l’Oculus Rift (nous mettons de côté le PlayStation VR, pas concerné par l’information qui suit). Derrière chacun des produits se trouve un business model complètement différent. Dans le cas du HTC Vive, le plus cher des deux, son constructeur a opté pour un environnement plus ouvert, avec une large diffusion des produits via Steam.

Du côté d’Oculus, on a misé sur la fermeture avec un store dédié, à l’image d’Apple. Dans les ventes, les différences entre les stratégies semblent s’en ressentir : selon le CEO d’Epic Games, le HTC Vive se vend deux fois plus que son concurrent sur un parc installé de 500 000 casques.

HTC_Vive_product_1.0

Liberté

Interrogé par Glixel, Tim Sweeney a révélé : «  le HTC Vive se vend deux fois plus que l’Oculus dans le monde. Et cette tendance va continuer. » À ses yeux, le côté très fermé du casque proposé par Oculus VR est un vrai frein à son expansion, «  Je pense que ce n’est pas la bonne solution. Quand vous installez les pilotes Oculus, par défaut, vous êtes dirigés vers l’Oculus Store. Il faut naviguer dans le menu et le fermer pour aller sur Steam. Ce que tout le monde fait.  » Il estime qu’Oculus envoie un mauvais message aux développeurs, qui verront leur liberté de plus en plus se brider sur l’autel de la domination, pour le moment loin d’être affirmée. Il pense, par ailleurs, que l’Oculus Store gagnerait à être compatible avec tous les casques de réalité virtuelle.

Pour Tim Sweeney, «  la plateforme ouverte va gagner  » grâce à un plus grand catalogue d’applications. Et les futurs concurrents du HTC Vive et de l’Oculus Rift opteront pour l’ouverture eux-aussi, grâce à l’API OpenVR développée par Valve. Pour étayer ses propos, il prend l’exemple des fonctionnalités sociales, de plus en plus prisées, « Regardez les applications de communication. Elles sont toutes multiplateformes : Instagram, Facebook. Elles ne fonctionnent que si vous pouvez communiquer avec tous vos amis. Si Apple a la meilleure plateforme de chat possible mais qu’elle ne marche que sur ses appareils, devinez quoi ? Cela ne fonctionnera pas. Car la moitié de vos amis sont sur Android.  »

Avec la réalité virtuelle, la situation est analogue et l’Oculus Rift s’en mordrait les doigts.

Partager sur les réseaux sociaux