Dans le cadre des expérimentations proposées par Google avec ses systèmes d'intelligence artificielle, un développeur a imaginé le service Thing Translator : prenez une photo, identifiez ce qui apparaît à l'image et traduisez le résultat dans un autre langue.

Imaginez : vous êtes en voyage dans un pays dont vous ne parlez pas la langue. Vous vous efforcez tant bien que mal de vous faire comprendre mais la barrière linguistique est insurmontable. Votre interlocuteur ne pige rien à ce que vous racontez. Comment diable allez-vous faire ?

En attendant que les traducteurs universels que l’on croise parfois dans les oeuvres de science-fiction voient le jour, une solution de secours pourrait être l’utilisation de Thing Translator, un projet mené par le développeur Dan Motzenbecker en se basant sur les systèmes d’intelligence artificielle conçus par Google.

Le principe est simple : vous prenez une photographie d’un objet quelconque et vous pouvez entendre à haute voix comment ça se prononce dans la langue de votre choix. Dans le même temps, le site affiche par écrit la manière dont le mot s’écrit. Il suffit juste d’aller sur le site et de suivre les instructions.

Comme nous n’avons pas de webcam sur l’ordinateur, nous avons fait le test avec un smartphone. Le dispositif gagnerait à être amélioré : nous avons dû nous y prendre à trois reprises pour faire reconnaître une montre posée sur un bureau (certes, le cliché était flou la première fois, ce qui rendait difficile l’identification).

thing-translator
La troisième fois, c’est la bonne !

En ajustant l’objet photographié, en améliorant la netteté du cliché et en mettant un peu plus de lumière dans la pièce, Thing Translator a fini par reconnaître une montre. Il ne restait plus qu’à choisir la langue d’arrivée pour obtenir la traduction du mot « montre » dans une autre langue.

Pour fonctionner, Thing Translator s’appuie sur deux dispositifs : d’une part de la vision par ordinateur dans le cloud — c’est-à-dire sur les serveurs de Google — pour reconnaître ce qui apparaît à l’image ; d’autre part, l’API de traduction fournie par la firme de Mountain View de façon à pouvoir retrouver le terme dans une autre langue.

Partager sur les réseaux sociaux