La dernière publicité de Microsoft pour sa Surface Pro 4 s'attaque à Apple et décrit les Mac comme des objets inutiles. Celle-ci relance une guerre entre les deux entreprises, aussi inutile que ridicule.

« Ce Mac est moins utile qu’un chapeau pour votre chat ». C’est la pique lancée par une récente publicité américaine pour la Surface Pro 4 de Microsoft. Celle-ci met en scène une femme utilisant le produit de la firme de Redmond qui fonctionne bien mieux qu’un ordinateur d’Apple (conçu en 2009 et mis à jour en mars 2015, faut-il le rappeler…) — du moins c’est ce que la vidéo affirme. Le tout est rythmé par une musique entraînante et enfantine réalisée par un pianiste chanteur.

C’est kitsch et ridicule à souhait.

Cat Microsoft

Cette publicité a été publiée un mois après un autre spot où Microsoft s’attaquait à l’iPad Pro en se moquant du fait que ce dernier n’avait ni trackpad, ni application de bureau et encore moins de port externe.

La guerre qui oppose les PC de Microsoft aux Mac d’Apple ne date pas d’hier et n’est plus un secret pour personne. Les deux communautés d’utilisateurs ne semblent jamais à court d’arguments pour se dénigrer mutuellement, sous le regard ennuyé des gens qui s’en fichent et choisissent un produit qu’ils aiment.

Avec ce spot publicitaire, Microsoft veut faire passer le Mac pour un objet dépassé, « plus lent,  lourd et un peu carré ». Sauf que, à force de toujours se comparer avec son concurrent, le message ne passe pas forcément de cette manière. Pourquoi vouloir absolument couler son adversaire — même si cela est parfaitement légal dans les publicités aux États-Unis — au lieu d’insister sur les qualités de la Surface Pro 4 et laisser ses performances faire le reste ?

Passé le sourire un peu moqueur provoqué par cette vidéo, celle-ci devient vite assez gênante à regarder. Elle insiste tant et si bien sur la comparaison avec le Mac que son propos devient dissonant et peu crédible. Microsoft est pourtant leader sur le marché de l’ordinateur personnel avec Windows et se comporte comme un outsider.

Redmond aurait peut-être bien besoin de prendre exemple sur Samsung qui a prouvé sa maturité en arrêtant de mentionner les performances des smartphones de la marque à la pomme dans les présentations de ses nouveaux produits. Son Galaxy Note 7 n’ayant pas besoin d’être comparé, il n’en paraissait que plus raffiné.

À lire sur Numerama : Test de la Surface Pro 4

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos