Facebook a profité de la conférence F8 pour présenter une caméra capable de filmer en 3D et à 360°. Le réseau social a annoncé dans la foulée que les spécificités techniques de l'appareil et le code de maillage seront placés en open source dès cet été.

Ouverte mardi, la conférence F8 organisée tous les ans par Facebook a été l’occasion pour le réseau social d’annoncer l’arrivée des chatbots dans Messenger et de donner un petit aperçu de ce que pourrait être la réalité virtuelle et la réalité augmentée avec le site communautaire.

Mais dans sa besace, l’entreprise américaine a évidemment emporté bien d’autres choses pour séduire les développeurs, à commencer par un très intriguant système de caméras 3D à 360°. Baptisé Facebook Surround 360, il permet de tourner des vidéos à 360° en 3D qui pourront ensuite être vues dans des applications de réalité virtuelle, via des casques dédiés, comme le Gear VR ou l’Oculus Rift.

Facebook Surround

Dix-sept caméras figurent sur l’appareil. Quatorze d’entre elles se trouvent sur la tranche et sont de type grand angle. Les trois autres, des objectifs de type fisheye, se trouvent sur les sommets : une en haut et deux en bas. Visuellement, le Facebook Surround 360 ressemble vaguement à deux cônes légèrement aplatis et dont les sommets s’opposent.

Le design très particulier de cette caméra rappelle évidemment les autres caméras très étranges pour la réalité virtuelle, comme Jaunt, dans lequel Disney a investi, et Ozo, de Nokia.

Pour traiter l’ensemble des flux qui lui parviennent de ses dix-sept caméras, l’appareil exploite la technologie de maillage, ce qui « permet d’assembler les vidéos de 17 caméras  » et de réduire «  considérablement le temps de post-production », selon le réseau social. Facebook Surround 360 peut capturer des vidéos en 8K et travailler plusieurs heures sans surchauffer.

Une caméra en open source

Mais plus encore que le matériel lui-même, c’est la philosophie derrière qui mérite d’être remarquée. En effet, le site communautaire prévoit de publier d’ici cet été les spécificités techniques de l’appareil ainsi que le code de maillage sur la plateforme GitHub, de telle sorte que les développeurs et les bidouilleurs puissent, s’ils le désirent, personnaliser le fonctionnement de cette caméra.

L’approche que suit Facebook avec cette caméra rappelle l’initiative Open Compute Project. qui est un projet lancé il y a cinq ans par le réseau social pour fédérer les efforts de l’industrie high-tech afin de créer des centres de traitement de données « open hardware » plus performants, plus économiques et plus écologiques. C’est avec le programme Open Compute que Facebook construit un data center en Irlande.

Facebook Surround

Depuis la mise en place de cette initiative, des spécifications ouvertes sur les serveurs et les centres de traitement de données ont été publiées en nombre, qu’il s’agisse du design de la carte mère des serveurs, des systèmes de stockage, ou la standardisation de racks prévus pour les serveurs. Facebook a aussi mis à disposition gratuitement des designers ses éléments graphiques.

« Nous passons en open source la caméra et le logiciel pour accélérer la croissance de l’écosystème 3D-360° — les développeurs peuvent tirer parti du design et du code et les créateurs de contenus peuvent utiliser la caméra dans leurs productions », commente Brian K Cabral, le directeur de l’ingénierie au sein du réseau social.

Si le réseau social laisse vraiment les coudées franches aux designers et à tous ceux qui veulent s’emparer de ce produit, l’appareil pourrait atteindre le grand public plus vite que prévu, à un prix raisonnable. Car pour l’instant, le matériel nécessaire pour la construire coûte 30 000 dollars, selon The Verge.

Facebook Surround

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés