Ford a essayé dans le désert de l'Arizona de faire rouler sa voiture autonome en utilisant exclusivement le radar et le lidar intégrés, sans vidéo. Expérience concluante.

Si vous conduisez et que vos phares s’éteignent en pleine campagne, votre réflexe sera (espérons-le) de vous mettre sur le bas côté et d’appeler un garagiste pour être remorqué. Mais ce ne sera peut-être pas une obligation pour les voitures autonomes, qui peuvent aussi voir dans le noir.

Ford a ainsi testé dans le désert d’Arizona une situation dans laquelle la caméra qui filme tout autour de la voiture tomberait en panne ou serait incapable de voir quoi que ce soit. L’idée était de vérifier que le véhicule pouvait toujours suivre sa route en se reposant exclusivement sur les deux autres capteurs qui équipent la voiture robot : le radar, et surtout le lidar.

Grâce à un laser, le lidar (pour « light detection and ranging ») émet de la lumière invisible à l’œil nu et mesure avec précisions la distance et la forme des objets qui l’entourent, en analysant la lumière réfléchie. Pour parvenir à rouler sans caméra, Ford utilise donc sa connaissance du terrain déjà renseignée au préalable dans la machine, et les informations du lidar pour détecter l’endroit où le véhicule se situe, et les éventuels obstacles non documentés ou en mouvement.

« C’était l’objectif du test, de voir la capacité à continuer à opérer en l’absence de caméra », explique à Re/Code Randy Visintainer, le directeur des véhicules autonomes chez Ford. À terme, le constructeur veut vérifier comment la voiture se comporte en cas de panne majeure de tous les équipements à bord. Elle devra, elle aussi, être capable de se ranger rapidement sur le bas côté. Ce n’et que lorsque toutes les situations auront été testées et validées que le volant pourra éventuellement être supprimé, pour ne plus permettre à l’humain de reprendre le contrôle manuel d’une voiture.

La vidéo diffusée par Ford donne toutefois l’impression de survendre à des fins publicitaires ce qui n’est qu’une expérience normale dans le développement d’un véhicule autonome. On se demande d’ailleurs quel peut être l’intérêt de faire ça de nuit et de cacher jusqu’à la lumière émise par le tableau de bord, alors qu’il suffisait de débrancher ou d’obstruer la caméra. Mais l’ambiance quasi militaire de la vidéo vise clairement à mettre en valeur le travail de pointe des équipes de Ford, qui devra convaincre que ses véhicules seront au moins aussi fiables que ceux de la concurrence, voire davantage.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos