LG laisse tomber les smartphones Nexus de Google pour l'instant. Le fabricant sud-coréen tient à concentrer ses forces dans son nouveau smartphone, le G5, qui sera son fer de lance en 2016.

Cette année, Google devra faire sans LG pour sa ligne de produits Nexus. Le fabricant sud-coréen souhaite se concentrer sur ses propres gammes, au moment où le secteur du mobile est plus compétitif que jamais, du fait en particulier de la pression exercée par les industriels chinois. « LG a besoin de se focaliser sur sa propre marque », a ainsi confié un porte-parole du groupe à CNET.

LG a besoin de se focaliser sur sa propre marque

LG a beaucoup contribué à la renommée des Nexus et Google a apprécié sa collaboration avec l’entreprise asiatique. La preuve : à trois reprises, la firme de Mountain View a fait appel à elle pour concevoir ses smartphones : il y a eu le Nexus 4 en 2012, suivi du Nexus 5 un an plus tard. Et l’année dernière, c’est le Nexus 5X qui a été lancé, en même temps qu’un autre modèle.

La « pause » que veut prendre LG dans sa relation avec Google s’explique d’autant plus aisément que le groupe a présenté cette semaine lors du MWC le G5, un smartphone qui sera son fer de lance pour 2016. À l’image de Samsung et de son Galaxy S, LG fonde naturellement beaucoup d’espoir dans ce nouveau téléphone, qui fait le pari de la modularité.

La tendance est au téléphone upgradable sur le plan matériel, et LG ne veut pas rater le coche.

head lg g5
Le G5, nouveau fer de lance de LG.

Toute la question sera de savoir si, à l’avenir, Google refera appel à LG pour développer sa ligne de téléphones. Si les Nexus 4 & 5 ont connu une carrière commerciale respectable, les informations sont encore floues concernant le Nexus 5X, dont la vente n’a débuté qu’au début du mois de novembre 2015. Du succès de ce smartphone dépend peut-être la suite de ce partenariat.

Quoiqu’il en soit, LG se dit « complètement satisfait » de sa relation avec le géant américain et du travail accompli sur les téléphones Nexus. Mais entre ses intérêts immédiats avec le G5 et un partenariat lucratif mais qui peut perturber ses activités commerciales, le groupe sud-coréen a tranché.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés