L'entreprise indienne Ringing Bells a surpris tout le monde en proposant le Freedom 251, un smartphone sous Android au tarif défiant toute concurrence de 251 roupies indiennes (soit environ 3,29 €).

Un smartphone sous la barre des 10 € ? Il y a quelques années, une telle idée aurait été, au mieux inconcevable, au pire complètement ubuesque. Mais cela risque bien de changer avec l’arrivée dans ce marché de constructeurs qui n’hésitent pas à casser les prix. En novembre dernier, LG avait déjà surpris en proposant un smartphone vendu un peu moins de 10 € (9,82 $), le LG Lucky 16. Désormais, une entreprise indienne connue sous le nom de Ringing Bells souhaite faire encore mieux et a annoncé le Freedom 251, un téléphone au tarif hallucinant de 3,29 € (soit 251 roupies indiennes).

Le Freedom 251

Ce constructeur s’est déjà fait un nom en Inde puisqu’il référençait le Smart101, un smartphone 4G à moins de 3 000 roupies (environ 40 €). C’est attendu, mais les performances du Freedom 251 seront légèrement en deçà de celles de son grand frère. Mais pour le prix d’une vingtaine de Carambar, il sera difficile de lui en tenir rigueur.

ringing-bells-freedom-251_0

Mais à quoi peut-on s’attendre avec un smartphone à moins de 4 € ? Eh bien autant vous le dire tout de suite, le Freedom 251 ne sera pas un foudre de guerre. Sous un écran 4 pouces d’une résolution de 960 x 540 pixels, il embarquera un processeur quatre cœurs propulsés à 1,3 Ghz. Il sera équipé de 1 Go de RAM, de 8 Go de mémoire interne et d’une batterie de 1 450 mAh. Il sera possible de soulager la mémoire interne en ajoutant une carte MicroSD jusqu’à 32 Go.

L’appareil photo arrière proposera un capteur de 3,2 mégapixels, et celui situé en façade se contentera de 0,3 mégapixel — on sera donc loin des « selfies parfaits » vantés par la marque sur la page du produit. Le tout tournera sur une ancienne version d’Android, Lolipop 5.1, et sera garanti pendant 1 an.

Démocratiser l’usage d’internet

Disponible à partir du 18 février en précommande (pour une livraison en juin), le Freedom ne sera pas proposé en dehors du marché indien. Et pour cause, la société a confié au site Gadgets 360 la raison pour laquelle elle peut proposer un tarif aussi attractif : dans un effort pour connecter très rapidement l’ensemble de la population du pays, le gouvernement indien a financé le projet avec de grosses subventions.

img_freedom1 Le smartphone pourra se connecter à Internet en 3G ou en Wi-Fi.
Le smartphone pourra se connecter à Internet en 3G ou en Wi-Fi.

Avec un tel positionnement, on peut en tout cas s’attendre à ce que le Freedom 251 devienne un bon succès pour Ringing Bells. Le projet s’inscrit dans la tendance actuelle, qui veut que l’on consulte de plus en plus Internet avec un terminal mobile plutôt qu’avec un ordinateur. Cela est particulièrement vrai dans les pays émergents où la révolution numérique était déjà favorisée par les nombreuses tablettes et smartphones disponibles sous la barre des 100 $.

Il reste encore aux entreprises (ou au gouvernement indien) à proposer une alternative économique au service Free Basic de Facebook, récemment interdit dans le pays. Celles-ci seront peut-être amenées par Google avec son projet Loon, ou même par Facebook qui souhaite relier à internet les zones les plus reculées avec ses drones ou grâce aux ondes millimétriques. Une autre inconnue demeure : on ignore en effet si un tel prix ne se répercutera pas indirectement sur les conditions de travail des ouvriers ou sur le respect des normes environnementales.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés