Microsoft profite du Super Bowl pour imaginer un futur dans lequel les matchs de sport se regardent en réalité augmentée.

La retransmission sportive suit toujours de près les dernières innovations technologiques. Le football est un argument de vente récurent chez les constructeurs de télévisions qui veulent proposer des expériences toujours plus immersives. Mais la haute résolution et la 3D pourraient bientôt être supplantées par une autre technologie : la réalité augmentée. C’est en tout cas la vision de Microsoft, qui propose de faire entrer le stade dans votre salon avec l’HoloLens.

Dans ce concept, le casque de réalité augmentée de la firme de Redmond est utilisé pour étendre la diffusion du match autour de la télévision, créer une version miniature d’un stade sur la table basse ou encore afficher des informations sur la rencontre sur les murs du salon. Ce qui est intéressant dans cette démonstration, c’est que Microsoft montre comment il entend faire fonctionner ses casques en réseau. En effet, on apprenait récemment grâce à un employé de la société que les appareils pourraient fonctionner de concert et permettre à plusieurs utilisateurs de partager la même expérience.

Microsoft a pourtant déjà été accusé de présenter des concepts qui mettent l’HoloLens dans des situations qu’il ne pourrait pas afficher. Le champ de vision proposé par l’appareil, pour se donner une idée, se rapproche d’un écran de 15 pouces placé à 60 centimètres du visage. Pour regarder des versions grandeur nature des joueurs du Super Bowl débarquer dans son salon, il faudra donc se placer à une certaine distance.

En plus de travailler sur le côté immersif de l’appareil, Microsoft devra également régler les questions d’étrangeté sociale que soulève l’utilisation de ces casques en public. Dans le concept, les utilisateurs de casques ne semblent pas isolés des autres personnes présentes dans la pièce. Mais dans la réalité, on imagine que porter un gros casque au look futuriste dans son salon ne sera pas la pratique la plus socialement acceptée.

Il faudra

Les premiers kits de développement devraient être disponibles dans les prochains mois pour 3 000 $.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés