Le fabricant de puces électroniques FTDI utilisées pour gérer les connexions USB semble avoir de nouveau déployé un driver qui rend inutilisables les puces contrefaites que l'on retrouve sur de nombreux circuits électroniques.

Vous vous souvenez peut-être qu’en 2014, une mise à jour automatique de drivers délivrée par Windows Update  avait fait grand bruit, car elle avait pour effet de rendre inutilisables certains matériels électroniques branchés sur un port USB, lorsqu’ils utilisaient une puce contrefaite. Le constructeur FTDI à l’origine de la manoeuvre avait finalement reculé, mais il semble que le problème est de nouveau revenu, comme le souligne The Register.

Le problème concerne certains composants électroniques, les puces FT232, qui sont utilisés pour gérer la communication USB entre le circuit et l’ordinateur. Ces puces fabriquées par FTDI sont extrêmement répandues, mais aussi extrêmement copiées, notamment en Chine. On les retrouve donc souvent sur des circuits électroniques à bas prix, sans avoir qu’il s’agit de contrefaçons.

Un nouveau driver

ftdi

En 2014, FTDI avait modifié le driver de sa puce pour faire en sorte que lorsque le matériel était branché, la puce contrefaite était reconfigurée pour utiliser le PID 0, qui n’est pas reconnu par Windows, Mac ou Linux. Le PID (Product ID) est l’identifiant attribué par chaque constructeur à chacun de ses matériels différents, qui permet au système d’exploitation de savoir quel est le matériel branché. En utilisant un PID 0, le matériel n’était donc plus reconnaissable et l’OS était incapable de charger le driver correspondant.

Devant le tollé sur la disproportion de la méthode utilisée, FTDI avait finalement reculé et retiré son driver du programme Windows Update. Mais selon des spécialistes de l’électronique sur le forum EEV Blog, un nouveau driver FTDI est déployé qui a le même effet, d’empêcher la détection de tout matériel électronique qui utilise une puce contrefaite. Un remède existe en modifiant manuellement les drivers, mais seuls les connaisseurs sauront la mettre en oeuvre. Pour la plupart des utilisateurs, les appareils deviennent inutilisables s’ils sont branchés sur un système Windows à jour, avec le driver FTDI 2.12.12.0 daté du 6 janvier 2016.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés