Microsoft vient de lever le voile sur ses derniers résultats financiers. La firme confirme une fois encore sa capacité à élargir ses sources de revenus, mais la baisse des ventes de Windows Phone atteint un niveau inquiétant.

On continue dans la série des résultats financiers trimestriels avec ceux de Microsoft. La firme de Redmond vient de publier son rapport financier pour le second trimestre 2016 — oui, second, car l’année fiscale s’arrête en juin pour Microsoft. La société a surpassé les attentes des analystes et a généré de bons résultats, poussés par la progression des revenus associés aux services et aux ventes de la gamme Surface.

Par rapport au même trimestre l’année dernière, le chiffre d’affaires a baissé, passant de 26,5 milliards de dollars à 25,7 milliards de dollars, et cela malgré une balance de 243 millions due à une réorganisation interne. Mais le résultat net a bien augmenté, passant de 5,6 milliards de dollars à 6,3 milliards.

Satya Nadella, le CEO de Microsoft, essaie de rendre l’entreprise moins dépendante des revenus associés à la vente de licences Windows. Et sa vision, «  Mobile-first, Cloud-first » (le mobile d’abord, le cloud d’abord), semble porter ses fruits… en partie.

Mobile-last, Cloud-first

Malgré une augmentation de 29 % des revenus associés à la vente de la gamme Surface, la division More Personal Computing (Windows, Appareils, Jeux et Recherche) a subi une baisse de 5 %. Celle-ci était attendue dans la mesure ou le marché du PC décline. Mais si les ventes de licences ont baissé de 5 % ce trimestre c’est surtout la chute de 49 % des revenus liés à la vente de Windows Phone qui fait tomber la division.

La firme n’a vendu que 4,5 millions de Lumia ce trimestre, un chiffre inquiétant comparé au 10,5 millions d’unités vendues l’année dernière — et complètement anecdotique à côté des 74,78 millions d’iPhone vendus par Apple.

Ces chiffres sont nuancés par les excellents résultats des divisions commerciales (Productivity and Business Processes) et Cloud (qui inclue les revenus liés aux services). Les revenus d’Office 365 ont augmenté de 70 % et le nombre d’abonnés est arrivé à 20,6 millions. Les revenus d’Azure ont augmenté de 140 % et ceux des produits serveur et des services cloud de 10 %.

Du côté de la Xbox One, si l’on ne sait toujours pas combien de consoles ont été vendues par Microsoft, la firme a révélé que le Xbox Live comptait désormais 48 millions d’utilisateurs actifs avec une augmentation de 30 % d’année à année.

Microsoft a encore démontré sa capacité à diversifier ses revenus

Ce trimestre, Microsoft a encore démontré sa capacité à diversifier ses revenus. À mesure que la société évolue vers un autre modèle, le déclin de Windows Phone soulève de nombreuses questions tant il semble une part importante des ambitions de Microsoft. La plateforme mobile, malgré ses qualités et les efforts de Microsoft, peine encore à convaincre les consommateurs et les développeurs. Cela se remarque particulièrement aux États-Unis ou l’OS n’a jamais décollé.

Il faudra sûrement attendre la Build (la conférence de Microsoft pour les développeurs) à la fin du mois de mars pour connaître les solutions mises en place pour relancer le système d’exploitation mobile. On peut également s’attendre à découvrir quelques améliorations du côté de Cortana et du navigateur Microsoft Edge.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés