Satya Nadella a écrit à ses équipes pour expliquer la philosophie de Microsoft, et leur faire comprendre que l'objectif de la société restait de fournir les outils et services qui permettent d'accroître toujours davantage la productivité des utilisateurs, au travail et chez eux. Notamment grâce à l'intelligence artificielle.

"Productivité". Même s'il n'en est fait pas un mot clé de sa stratégie, préférant parler de "mobile-first" et "cloud-first", c'est bien le mot qui résume le mieux la longue lettre adressée par Satya Nadella aux employés de Microsoft. Le terme revient à 20 reprises dans le texte, pour illustrer aussi bien la nécessité pour les équipes de la firme de Redmond de réorganiser leur façon de travailler, que pour illustrer l'ambition de Microsoft de permettre à des milliards d'êtres humains de produire toujours davantage dans leur temps de travail.

"Microsoft a une capacité unique à harmoniser les appareils, applications, documents, données, et réseaux sociaux du monde entier dans les expériences numériques de travail et de vie, pour que les gens soient au centre et aient la capacité de faire davantage et de réaliser davantage avec ce qui devient une commodité de plus en plus rare : le temps !", écrit le nouveau patron de Microsoft.

Faire de 3 milliards d'humains des "utilisateurs double"

Il souligne que "les personnes et les organisations productives sont les principaux moteurs de l'épanouissement personnel et de la croissance économique", et explique que Microsoft devra désormais ne plus concevoir ses produits en fonction de la cible professionnelle ou personnelle. Les deux seront mêlés. Satya Nadella veut que Microsoft voit chaque utilisateur comme un "utilisateur double", qui utilise les outils pour travailler ou pour ses propres activités personnelles, les deux champs n'étant plus séparés grâce au cloud qui rend tous les univers à portée de doigt, où que l'on soit présent physiquement.

"Microsoft poussera vers tous les coins du monde pour permettre à tous les individus d'être un utilisateur double — en commençant par les bientôt 3 milliards de personnes qui seront avec des appareils connectés à Internet", déclare Nadella.

"Nous allons construire les solutions qui répondent aux besoins de productivité aussi bien des groupes et organisations entières que des individus en les plaçant au centre de leurs expériences informatiques. Nous allons déplacer le sens de la productivité au delà de la simple production de quelque chose, pour y inclure la faculté d'apporter aux gens de nouvelles idées".

La productivité par l'intelligence artificielle

Comme il l'avait déjà dit à son arrivée en demandant à ses équipes d'acquérir "une culture des données", Satya Nadella veut mettre le Big Data et l'intelligence artificielle au coeur du virage technologique censé permettre l'accroissement de la productivité.

"Nous allons permettre aux organisations de passer de processus métier automatisés à des processus métier intelligents. Toutes les expériences que Microsoft construira pourront comprendre le contexte riche d'un individu au travail et dans sa vie, pour l'aider à organiser et à accomplir des choses avec facilité". 

Il prend ainsi l'exemple de Cortana, l'assistant personnel de Microsoft. "Bientôt il sera encore plus intelligent", s'enthousiasme-t-il. Il pourra "prendre des notes, fixer des rendez-vous, et comprendre si je pose une question sur la météo pour savoir quels habits mettre pour la journée ou si c'est pour débuter une tâche plus complexe comme le fait d'organiser les vacances en famille".

"Les expériences de Microsoft seront uniques en ce qu'elles raisonneront à partir d'informations du travail et de la vie et permettront à l'utilisateur de garder le contrôle sur sa vie privée", promet-t-il.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés