« Nous sommes en danger d'auto-destruction », alerte Stephen Hawking lorsqu'on l'interroge sur l'intelligence artificielle. Le physicien britannique a peur que les robots remplacent un jour les humains - rappelant, au passage, le scepticisme d'un certain Elon Musk sur le sujet.

Dans le débat autour de l’intelligence artificielle qui oppose Elon Musk à… presque tout le monde, en fait — même un robot humanoïde se moque de lui –, l’entrepreneur est peut-être moins seul qu’il n’y paraît. Les récents propos de Stephen Hawking semblent abonder dans le sens des prédictions alarmistes de l’entrepreneur américain.

Dans une interview accordée au magazine Wired, le théoricien de l’expansion de l’univers a fait part de ses inquiétudes quant à la possibilité que les êtres humains soient un jour remplacés par les robots.

« Une nouvelle forme de vie »

« J’ai peur que l’IA puisse remplacer complètement les humains. Si les gens peuvent concevoir des virus informatiques, quelqu’un pourrait concevoir une IA qui peut s’améliorer et se reproduire. Ce serait une nouvelle forme de vie capable de surpasser les humains », a déclaré le cosmologiste.

Stephen Hawking a également souligné la nécessité que les jeunes générations continuent de s’intéresser à la science. Le scientifique considère en effet qu’un manque d’intérêt sur ce sujet pourrait avoir des « conséquences désastreuses. » Que Stephen Hawking se rassure sur ce point, de nombreux étudiants semblent toujours se passionner pour la science ; leur engouement pour la thèse du scientifique a même fait tomber le site qui l’hébergeait.

L’ancien professeur de mathématiques ajoute que la communauté scientifique devrait entamer sans plus attendre un nouveau programme spatial « en vue de coloniser éventuellement des planètes appropriées pour l’habitation humaine. »

Le point de non-retour

« Je pense que nous avons atteint le point de non-retour. Notre Terre devient trop petite pour nous, la population mondiale augmente à un rythme alarmant et nous sommes en danger d’auto-destruction », complète Stephen Hawking.

Si l’éminent physicien dresse un scénario alarmiste autour de l’IA, d’autres experts appellent à nuancer ces prédictions qu’ils estiment plus proches d’un scénario de science-fiction à la Terminator.

Partager sur les réseaux sociaux