Des orages ont été observés au-dessus du Cern alors que le laboratoire scientifique commençait une expérience nommée Awake. Les complots n'ont pas tardé.

Il en faut peu pour faire naître une conspiration. En cette fin du mois de juin, le temps ne s’est que brièvement apaisé dans la moitié nord de l’Europe et dans certains coins de notre continent, des orages se sont formés, notamment au-dessus du Cern, la structure qui abrite le LHC et ses expériences sur les particules. Des orages ? « C’est ce que voudraient nous faire croire Mark Zuckerberg, les Illuminatis et le Conseil des Reptiliens ! », s’est écriée, peu ou prou, la portion du web qui tend trop rapidement à créer des mythes — un business juteux, rappelons-le.

Une vidéo a notamment circulé dans laquelle on peut entendre un narrateur fort inquiet de l’activité météorologique au-dessus du laboratoire cylindrique géant. Si vous avez 14 minutes à perdre, vous pourrez l’entendre se demander pourquoi ces nuages correspondent au lancement du programme Awake du Cern ou essayer de deviner quels sont les portails que les scientifiques européens essaient d’ouvrir. Les théories les plus populaires évoquent le retour précipité de Satan, ou, bien entendu, des portes vers de nouvelles galaxies.

Cela serait plutôt cool, mais ce n’est évidemment pas le cas. Les photos utilisées dans ces vidéos sont celles d’un chasseur d’orage nommé Christophe Suarez qui n’a commis, pour seule incantation, qu’une publication sur Facebook de ses clichés de la nuit du 26. Son commentaire est assez éloquent : «  La nuit de vendredi à samedi fut exceptionnelle en Haute-Savoie. Extra-nuageux, petite supercellule prenant naissance au dessus de Genève, Cb isolés. Le tout accompagné par la lumière bienveillante de la lune. »

L’orage observé par le photographe est ce que l’on appelle un orage supercellulaire, d’ailleurs plutôt petit dans ce cas. C’est un phénomène qui résulte de l’association de plusieurs événements climatiques, comme des vents violents et de la grosse grêle. D’après Wikipédia, c’est dans ce type d’orage que se forment des courants verticaux parfois très rapides, qui donnent lieu aux formes observées par le photographe. Ajoutez à cela beaucoup de nuage et des éclairs et vous aurez de belles photos — mais pas de portail extra-dimensionnel, malheureusement.

13495500_274906449536243_8372895639065249054_o
Christophe Suarez

Quant à l’expérience Awake effectuée au Cern, elle ne risque pas non plus d’amener des hordes d’aliens sur Terre. Le Cern en a fait une page complète qui explique parfaitement sa méthodologie et ses objectifs scientifiques :

« AWAKE serait la première expérience d’accélération par champ de sillage plasma entraînée par des protons. AWAKE permettra, non seulement de démontrer qu’on peut utiliser des protons pour produire des champs de sillage, mais aussi de développer les technologies nécessaires pour des projets d’accélération plasma entraînés par des protons. »

Et le LHC dans tout cela ? Ce n’est même pas lui qui est au centre de cette expérience : elle sera effectuée sur le SPS, pour Supersynchrotron à protons, une machine mise en service en 1976. 40 ans qu’elle fonctionne sans avoir ouvert ses portails démoniaques : cela devrait rassurer les plus pessimistes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés