Plusieurs ex et actuels salariés de CD Projekt Red ont dénoncé des conditions de travail exécrables. Le studio polonais s'est empressé de réagir afin d'éteindre l'incendie naissant.

«  Chaos !  », «  management incompétent  », «  faux objectifs  », «  mensonges  », «  bas salaires  »… un rapide coup d’œil sur la page CD Projekt Red de Glassdoor, où les internautes peuvent noter anonymement l’entreprise dans lequel ils travaillent ou ont travaillé, suffit à observer le nombre de messages épinglant le studio polonais derrière la franchise The Witcher.

Un certain nombre de salariés ou ex-salariés souhaite visiblement dénoncer les pratiques de l’entreprise, qui revendique une note de 3,1 sur 5 sur le site de notation. Loin de l’excellence des jeux auxquels elle donne naissance.

The Witcher

CD Projekt Red défend sa culture

Mais CD Projekt Red ne lésine pas avec son image et a tenu à réagir au plus vite en mettant en avant sa culture d’entreprise, à laquelle tout le monde ne peut pas adhérer. Une manière de se protéger des attaques dont il est la cible et de rassurer les investisseurs et les futurs employés n’ayant pas envie de travailler dans des conditions peu productives.

«  En général, nous évitons de commenter les entreprises de notation comme Glassdoor mais, cette fois — et compte tenu du fait que nous n’avons pas communiqué sur Cyberpunk 2077 depuis un long moment et que cela inquiète les joueurs –, nous aimerions clarifier certaines choses  » commencent Marcin Iwinski et Adam Badowski, respectivement co-fondateur et directeur du studio.

Le duo affirme que les départs font partie de la vie d’une entreprise, quelle qu’elle soit, et qu’il a toujours été respectueux vis-à-vis d’une décision amenant à une démission. Il rappelle aussi qu’un ou plusieurs départs ne signifient en rien la mise en danger d’un projet. «  Il faudrait être courageux pour baser le futur d’un RPG AAA sur les épaules d’une seule personne (ou d’un petit groupe)  » justifient les deux pontes.

CD Projekt Red en profite pour présenter ses valeurs. «  Quand nous commençons à créer quelque chose, nous connaissons la destination et nous sommes sûrs d’une chose : même si quelque chose semble impossible, cela ne veut pas dire que ça l’est. Et, de toute évidence, beaucoup de choses sont parfaitement possibles, elles requièrent juste de la foi, de l’implication et de l’esprit  » clame le studio, insistant sur le fait que cette vision n’est pas pour tout le monde.

En filigrane et entre les lignes, on peut comprendre que travailler chez CD Projekt Red s’avère pour le moins très exigeant, ce qui s’est traduit récemment par un doublement de son effectif depuis 2015.

Partager sur les réseaux sociaux