Marre du divertissement mainstream sur YouTube ? Tous les mois, Numerama vous propose cinq chaînes YouTube originales, ludiques et forcément passionnantes.

YouTube est une vraie caverne d’Ali Baba, à tel point qu’il est difficile de s’y retrouver. De ce constat, nous avons pris la décision de publier chaque mois une sélection de cinq chaînes à suivre. Cette liste est bien sûr très subjective, puisqu’elle est le fruit de nos découvertes et de nos préférences.

Mais pas question de sélectionner tout et n’importe quoi.

Nous ne citons que les chaînes qui se démarquent tant sur le fond que sur la forme. De plus, il s’agit de proposer celles qui sont accessibles aux francophones : nous ne retenons donc que celles dans lesquelles les vidéastes s’expriment en français (ou, à défaut, celles où personne ne parle — c’est l’exception).

Les parasites

Des courts-métrages qui incitent à la discussion. Voilà l’effet que peuvent susciter les créations du collectif Les Parasites. À travers des films comme Lanceur d’Alerte, Jeu de Société ou encore Amour Artificiel, les réalisateurs Guillaume Desjardins, Jérémy Bernard et Bastien Ughetto abordent diverses thématiques, parfois dures, comme M. Carotte — Lucie et le Périscope, au sujet de la culture du viol.

Mais la chaîne ne contient pas que des courts. Elle contient aussi des documentaires, à l’image de La Boucherie Éthique, ainsi que des vlogs qui donnent des nouvelles de l’équipe, notamment des acteurs et actrices qui apparaissent devant la caméra des Parasites. C’est le cas par exemple de Roxane Bret, que l’on peut ainsi suivre dans les coulisses lorsqu’elle joue au théâtre.

Et tout le monde s’en fout

L’argent, le bonheur, l’eau, le vote blanc ou encore le racisme. Vous vous en moquez ? Pas les membres de la chaîne Et tout le monde s’en fout, aussi étonnant que cela puisse paraître ! Produite par Christophe Baudouin et Mia Productions, la chaîne, mise en place par Axel Lattuada, Fabrice et Marc de Boni produit depuis six mois une web série qui aborde divers sujets, non sans humour.

Et parce que vivre d’amour et d’eau fraîche ne suffit pas pour vivre, l’équipe prévient : « en toute transparence, l’équipe produit ponctuellement des vidéos de commandes pour des partenaires qu’elle sélectionne quand leurs valeurs restent cohérentes avec notre message. Ces vidéos sont réalisés sous la condition d’une totale liberté de ton, et sont distinguées par une mention Épisode spécial ».

French Food Porn

Des chaînes de cuisine sur YouTube, il en existe plusieurs. Mais des chaînes comme French Food Porn, il n’en court pas les rues. Vous « apprendrez » des recettes pour cuisiner une bièraubeurre, une grolle savoyarde ou encore un un gâteau en forme de BB-8, le tout avec une bonne dose d’absurde et d’humour. Mais ce n’est pas la seule émission que propose la chaîne.

On trouve en effet le format Nano J-J pour des séquences beaucoup plus brèves, les tips de Jean-Junior — l’intervenant principal sur cette chaîne — sur la cuisine, des coulisses, des foires aux questions et même des courts métrages (vraiment très courts !) dans lesquels apparaît François Theurel, le vidéaste à l’origine de la chaîne Le Fossoyeur de Films. On vous prévient, c’est spécial !

L’Émifion

Et si on parlait sexualité ? C’est ce que propose L’Émifion, un programme hébergé sur la chaîne YouTube du site MadmoiZelle. Ce podcast filmé, animé par Sophie-Marie Larrouy et Navie accueille divers personnalités de la communauté française de YouTube pour parler de différents sujets , de la pornographie aux fantasmes en passant par la masturbation, la pudeur, la fidélité ou encore les pratiques BDSM.

L’émission devrait vous tenir en haleine un bon moment : la chaîne fournit une quarantaine de vidéos dont la durée varie entre une heure et plus de deux heures. Le plus ? Comme le programme se présente sous la forme d’un podcast, vous pouvez tout à fait regarder autre chose à l’écran tout en écoutant les interventions des uns et des autres.

Nexus VI

Vous aimez bien la science-fiction ? Ça tombe bien, nous aussi ! Dans ces conditions, on ne pouvait pas ne pas mentionner Nexus VI, une chaîne YouTube qui produit des chroniques de SF qu’elle que soit son support : cinéma, littérature, jeux vidéo ou dessins animés. Lancée il y a deux ans, la chaîne a parlé de Prometheus, de Star Wars, de The Nomad Soul, de Blade Runner ou encore de Star Trek Beyond.

Outre des critiques ou des présentations d’œuvres, Nexus VI traite des genres ou des thèmes de laSF, comme les mondes post-apocalyptiques ou la surpopulation. Dernièrement, la chaîne est revenue sur l’affirmation « je n’aime pas la SF », que l’on peut parfois entendre au détour d’une discussion. Une affirmation aussi idiote que dire « je n’aime pas le classique » ou « je n’aime pas le sport ».

Vous n’avez pas trouvé chaussure à votre pied ?

Sachez qu’en juillet, nous vous avions suggéré de vous abonner aux chaînes suivantes pour ne rien rater de leurs actualités : M – Gigantoraptor (paléontologie), Asclépios (médecine), Bio Logique (biologie), Swann Périssé (humour) et Le Club (pop-culture). Si aucune ne vous plait, vous pouvez également consulter nos sélections pour les mois de mai, juin, et juillet.

Partager sur les réseaux sociaux