Le Metropolitan Museum of Art annonce cette semaine l'arrivée d'une licence très permissive pour 375 000 images d’œuvres d'art. Cette nouvelle licence permet à n'importe qui d'utiliser ces reproductions gratuitement et sans condition.

C’est une décision formidable pour le domaine public et on espère ardemment qu’elle fera tache d’huile dans tous les musées du monde. Mardi, le très célèbre Metropolitan Museum of Art a en effet annoncé la mise à disposition sur un site web dédié de plus de 375 000 reproductions d’œuvres d’art.

Vous voulez voir une interprétation du Couronnement de la Vierge ? Une estampe nippone de Utagawa Yoshikazu sur une Française à cheval ? L’un des tableaux du Champ de blé avec cyprès de Vincent Van Gogh ? La Mer calme de Gustave Courbet ? Alors il vous suffit de vous rendre sur le site des Creative Commons.

Exhibitions at the Met
CC David Flores

Aspect particulièrement enthousiasmant de la démarche du Met, la licence choisie pour l’usage de ces images est très permissive : il s’agit de la licence Creative Commons Zero, la plus souple de toutes celles inventées par l’organisation éponyme : elle permet en effet de tout faire avec l’œuvre, dans les limites de la loi.

Typiquement, cette licence permet en France d’utiliser les 375 000 images sans condition préalable et de façon gratuite mais à condition de tenir compte des droits moraux qui ont « un caractère perpétuel, inaliénable et imprescriptible ». Ces droits incluent la divulgation, la paternité, le respect de l’œuvre et le repentir ou le retrait.

En 2014, le Met avait déjà fait un premier pas en faveur de l’ouverture en donnant accès à 400 000 images d’œuvres d’art en haute résolution mais uniquement à des fins scolaires ou de recherche, et sans possibilité de les exploiter dans un contexte commercial. Deux ans et demi plus tard, le musée ouvre les vannes en grand.

Notre mission principale est d’être ouvert et accessible à tous ceux qui souhaitent étudier et apprécier les œuvres d’art

Joignant le geste à la parole, le musée indique que « pour maximiser la portée de l’initiative Open Access du Met, il a annoncé de nouveaux partenariats avec Creative Commons, Wikimedia, Artstor, la Bibliothèque publique numérique d’Amérique (DPLA), Art Resource et Pinterest ».

« Notre mission principale est d’être ouvert et accessible à tous ceux qui souhaitent étudier et apprécier les œuvres d’art dont nous avons la charge. Accroître l’accès aux collections du musée répond aux intérêts et aux besoins de notre public du XXIe siècle en offrant de nouvelles ressources pour la créativité, les connaissances et les idées » a commenté Thomas P. Campbell, le directeur du musée.

Seule ombre au tableau : les quelques 375 000 images d’œuvres d’art ne représentent qu’une toute petite partie de l’immense collection dont le Metropolitan Museum of Art a la charge. En effet, le musée en détient plus de 2 millions et seules 250 000 d’entre elles sont exposées. Hélas, pour diverses raisons, celles-ci ne sont pas encore régies par la licence Creative Commons Zero. Pour l’instant.

Partager sur les réseaux sociaux