Ubisoft ne proposera plus de DLC obligatoire pour obtenir une expérience complète. Dites adieu aux personnages et aux cartes à acheter séparément.

Ubisoft est en train de revoir totalement sa stratégie gaming. Il y a quelques jours, la firme française a parlé de futures productions où la narration serait placée en retrait. Et l’éditeur a d’autres idées en tête et entend abattre l’un des maux des générations actuelles : les DLC obligatoires pour profiter d’une expérience complète (cartes, personnages, niveaux…).

En somme, Ubisoft souhaite réitérer le modèle Rainbow Six Siege, qui tient sur la longueur grâce à des extensions gratuites (le Season Pass permet simplement d’avoir accès à certains contenus plus rapidement ou en amont). Dans un exemple plus récent, Respawn Entertainment a, lui aussi, affirmé sa volonté de proposer des DLC gratuits pour Titanfall 2, ne demandant aucun argent supplémentaire pour les nouvelles cartes ou pièces d’équipement.

ubisoft-mosaique-jeux-video

Plus de narration, plus de DLC…

Dans une interview accordée à Games Industry, Anne Blondel-Jouin de chez Ubisoft explique, « La monétisation est une chose à laquelle il faut faire attention, et mon équipe est en charge de ça pour trouver le bon équilibre. La clef est que si les DLC n’ajoutent rien d’annexe à l’expérience principale, alors ce n’est pas bon. Car vous allez demander de l’argent pour de mauvaises raisons. Il ne faut pas que ça soit obligatoire non plus.

C’est une manière de proposer plus de fun aux joueurs, mais ils ont le choix d’acheter ce fun en plus ou non. Prenons l’analogie avec un parc d’attractions, vous pouvez faire toutes les attractions, mais vous pouvez aussi aller dans les magasins pour acheter à manger ou des goodies… Peu importe ce que vous allez y dépenser, vous ferez toujours partie de l’expérience complète. Personne ne vous force à acheter si vous ne voulez pas payer, mais c’est une autre manière de profiter du divertissement. »En résumé, «  il n’y aura plus de DLC obligatoires pour avoir le jeu complet. »

Elle prend alors l’exemple de Rainbow Six Siege, « La manière dont nous avons monétisé Rainbow Six fait que les joueurs sont contents des personnages, et ils peuvent les customiser avec des armes et autres, mais s’ils ne le font pas, ils auront quand même la même expérience que les autres. C’est juste une source de revenue supplémentaire pour nous, avec des joueurs satisfaits. S’ils ne l’étaient pas, nous ne demanderions pas de l’argent en plus.  »

Plus de narration, plus de DLC obligatoire… même si cette fois la nouvelle nous fait plaisir, on se demande quand Ubisoft annoncera ne plus vouloir faire de jeu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés