Sous la pression d'une association, McDonald's a décidé de bloquer tous les contenus pornographiques sur son Wi-Fi public.

Voilà une nouvelle qui n’ébranlera très certainement pas l’industrie de la pornographie mais qui, assurément, conduira à peu près tout le monde à se poser la question du rapport entre fast-food et pornographie : McDonald’s a décidé de bloquer tous les contenus pornographiques sur son réseau Wi-Fi dans la majorité de ses 14 000 restaurants aux États-Unis.

Oui, vous avez bien lu. Et ce que cette information laisse entendre de manière assez explicite, c’est qu’il devait y avoir trop de monde qui profitait de la connexion gratuite des fast-food pour regarder des contenus explicites interdits aux mineurs, tout en mangeant leur menu Maxi Best Of. Grimace de dégoût autorisée. 

McDonalds_Golden_Arches

L’organisation Enough is Enough, dont l’objectif est de rendre Internet « sûr pour les enfants et les familles », a fait pressions sur la chaîne de restauration pour qu’elle bloque tous les sites pornographiques sur son Wi-Fi public. EiE a publié un communiqué pour féliciter MCDonald’s d’avoir pris ces mesures.

Cette nouvelle restriction devrait être bien vue par la majorité des clients — manger son BigMac à côté d’une personne regardant la dernière vidéo à la mode sur YouPorn ne doit pas être une expérience très agréable. Notez en revanche que l’association derrière l’initiative a pris la pornographie pour cible sur tous les terrains, la considérant comme une « crise sanitaire publique ».

VentureBeat rappelle que l’organisme fait du lobbying depuis 2014 auprès de plusieurs femmes et hommes politiques et entreprises dans le cadre de sa campagne « National Porn Free Wi-Fi ». En plus de McDonald’s, Starbucks est également dans le viseur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés