Pokémon Go ne prendra pas le contrôle de votre Google. À cause d'une erreur lors de la mise à disposition de l'app, Niantic en aurait pourtant été capable. Cette erreur a été corrigée.

Mise à jour : Niantic vient de déployer la version 1.0.1 de l’application sur l’App Store américain. Elle corrige quelques bugs, mais surtout, résout le problème des permissions intrusives. L’application ne demande donc plus l’accès à votre compte Google, mais seulement à votre profil pour créer votre compte. C’est cette version qui sortira en France.

Pokémon Go est un phénomène web comme nous en avons rarement vu ces dernières années. Le jeu en réalité augmentée est sorti uniquement aux États-Unis et a déjà plus de téléchargement que Tinder et est en train de surpasser Twitter en termes d’utilisateurs quotidiens actifs. Au-delà des découvertes insolites des joueurs, Niantic, le studio à l’origine de l’application, a été subitement placé sous les projecteurs.

Très vite, des utilisateurs qui ont regardé les autorisations de l’application iOS de Pokémon Go ont remarqué quelque chose d’anormal : en effet, l’application demande, pour être installée, un accès complet au compte Google de l’utilisateur. Il y aurait de quoi flipper un instant pour ses mails et autres historiques de navigation, mais il n’en est rien : il s’agit bien d’une erreur lors de la mise à disposition de l’application.

Google a confirmé qu’aucune donnée utilisateur en-dehors du profil n’a été vue par l’application

Dans une discussion avec Recode, Niantic a affirmé qu’il n’avait jamais souhaité avoir cet accès, utilisant simplement les données du profil de l’utilisateur pour créer un compte s’il choisit de le créer avec son identifiant Google. Les développeurs ont assuré qu’ils travaillaient en ce moment pour que Google réduise l’accès au strict minimum très rapidement en modifiant l’API que l’application utilise — soit le petit service web qui vient faire office d’interface entre votre compte Google et Pokémon Go.

Google a confirmé qu’aucune donnée utilisateur en-dehors du profil n’a été vue par l’application, qui n’a d’ailleurs pas de fonctionnalité permettant de parcourir ces données. Les plus pessimistes attendront la mise à jour de l’application qui sera déployée sur l’App Store américain. Faites en revanche attention à l’endroit où vous téléchargez le fichier .apk pour l’installer sur un smartphone Android : certains fichiers ont été contaminés par un malware.

Le mieux reste encore d’attendre la sortie mondiale officielle : vous ne devriez pas avoir de souci côté logiciel et les problèmes côté serveurs qui rendent le jeu instable seront résolus.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés