Si beaucoup de gens prennent encore les Sims au premier degré, des joueurs plus pervers en ont fait un simulateur de torture particulièrement effrayant.

Toutes les personnes qui ont déjà joué au Sims ont tous fait au moins une fois la même chose : ordonner à son personnage d’aller nager puis retirer l’échelle de la piscine pour le voir décéder de fatigue ou bien décider d’habiter en co-location avec les Gothik, la famille la plus riche, les enfermer dans une pièce et récupérer leur argent. Un peu glauque n’est-ce pas ?

Depuis leur création — seize ans déjà — les Sims restent le bac à sable pseudo-réaliste préféré des gamers. Ces derniers ont pu expérimenter des tas de choses, souvent illégales dans la vraie vie, sans jamais être inquiétés par une quelconque autorité puisque les seuls policiers du jeu sont là pour arrêter votre voisin, qui a choisi de faire carrière dans la pègre et commence par cambrioler votre maison. Dans ce monde de Sims où tout est propre et irréprochable en apparence, le joueur se rend vite compte qu’il s’agit d’un microcosme où peuvent se côtoyer sans mal immoralité, triche et meurtre. Place à la catharsis.

Histoire de faire un pas de plus dans l’horreur que peuvent vivre les pauvres créatures numériques que sont les Sims, un utilisateur de Reddit a créé un monde où ses Sims se retrouvent sous la coupe d’un tortionnaire. Nous avons traduit le récit de l’une de ses aventures macabres, finement rodée, qu’il a publié sur le service d’hébergement d’images imgur.

Capture d’écran 2016-02-18 à 14.16.28

« Avec mon argent de départ, j’ai pu construire un espace de travail et séparer la chambre du maître et celle des esclaves. »

Capture d’écran 2016-02-18 à 14.22.53

« Voilà l’espace de travail, qui ressemble un peu à celui de mon ancien travail. C’est ici que je force les esclaves à écrire des livres et des scénarios qui seront ensuite publiés. Chaque matin, je vais récolter les royalties. »

Capture d’écran 2016-02-18 à 14.29.34

« Un de mes esclaves, Mopen, est mort en vingt minutes. Il s’en est plutôt bien tiré je pense. »

Capture d’écran 2016-02-18 à 14.17.29

« Ah oui, je les ai forcés à porter des costumes de hotdogs. »

Capture d’écran 2016-02-18 à 14.35.29

« La vie est dure au camp de travail. »

Capture d’écran 2016-02-18 à 14.38.30

« La propriétaire d’esclaves travaille depuis son bureau et peut garder un œil sur ces vilains petits hotdogs travailleurs. »

La suite des aventures dans cet appartement sordide est disponible ici (et la partie 2 là) et vous trouverez dans les commentaires des lieux encore pires créés par les joueurs. Est-ce que le monde si idyllique des Sims n’est devenu rien d’autre qu’un enfer ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés