La journée d'action pour la neutralité du net, qui aura lieu le 12 juillet, prend de l'ampleur. Plusieurs autres entreprises se joignent au mouvement, dont Twitter, Medium et SoundCloud.

La journée d’action Battle for the Net, qui aura lieu le 12 juillet aux États-Unis au nom de la neutralité du net, prend de l’ampleur. Alors que des entreprises et organisations étaient déjà mobilisées en nombre pour soutenir ce principe-clé des réseaux, aujourd’hui menacé avec les nouvelles orientations de la commission fédérale des communications, d’autres ralliements viennent d’avoir lieu.

L’ONG Fight for the Future annonce que Twitter, SoundCloud, Medium, Twilio, Plays.tv et Adblock ont rejoint le mouvement en faveur de la neutralité du net. Parmi les mesures que ces sociétés pourront prendre pour sensibiliser les internautes figurent l’affichage de messages d’avertissement, l’envoi de courriers électroniques ou des notifications envoyées sur les smartphones.

En revanche, les géants du net tardent à se mobiliser en faveur de la neutralité du net. Il y a certes la présence d’un groupe comme Amazon dans la liste des soutiens, ainsi que des firmes comme Netflix et PornHub — qui est un poids lourd dans son « domaine » –, mais les Google, Facebook, Microsoft et Apple se tiennent pour l’instant à l’écart de la mobilisation.

En 2014, lorsque un péril similaire pesait sur la neutralité du net aux États-Unis, les géants du net s’étaient pourtant engagés sur ce dossier. Ils n’avaient certes pas pris part à la journée d’action de l’époque, mais ils avaient adressé une lettre ouverte à la commission fédérale des communications pour l’enjoindre à renoncer à l’idée d’autoriser les FAI à vendre des accès privilégiés à leur réseau.

Il reste évidemment quelques semaines avant la journée du 12 juillet et les géants du net se manifesteront peut-être d’ici là — ce serait évidemment souhaitable, du fait de leur poids sur le web : si Google affiche une alerte sur la page d’accueil de son moteur de recherche, tout le monde la verra. Mais peut-être préféreront-ils opter pour une autre approche, à l’image de la missive qu’ils avaient envoyée en 2014.

Outre les entreprises mentionnées plus haut, la journée d’action du 12 juillet mobilise des sociétés comme Reddit, Vimeo, KickStarter, Mozilla, GitHub, Reddit, BitTorrent, Patreon, Discourse, DuckDuckGo, mais aussi des organisations comme Creative Commons, Fight for the Future, l’EFF, Demand Progress, Greenpeace, Internet Archive, l’Union américaine pour les libertés civiles et Public Knowledge.

Partager sur les réseaux sociaux