Une coalition jamais vue auparavant s'est formée aux Etats-Unis avec l'ensemble des géants du web, pour défendre la neutralité du net menacée par le régulateur américain.

C'est un front d'une ampleur inédite qui rassemble tous les grands éditeurs de services web aux Etats-Unis. Amazon, Dropbox, eBay, Facebook, Google, Microsoft, Netflix, Twitter, Yahoo, et beaucoup d'autres acteurs de l'économie numérique, dont les fournisseurs de bande passante Cogent et Level 3, se sont réunis pour signer ensemble une lettre ouverte (.pdf) à la Commission Fédérale des Communications (FCC), le régulateur américain des télécoms.

"Nous vous écrivons pour exprimer notre soutien d'un internet libre et ouvert", écrivent les co-signataires en réaction à une proposition émise le 23 avril dernier par la FCC, d'autoriser les FAI à vendre des accès privilégiés à leur réseau, ce qui favorisera le type de chantage que subit Netflix. Leurs demandes auront un écho également en Europe, où se livre actuellement la bataille de la neutralité du net, entre un Parlement européen qui exige son strict respect et des gouvernements beaucoup plus réticents qui veulent offrir des pistes de croissance aux opérateurs télécoms.

"Ces ving dernières années, les innovateurs américains ont créé une quantité innombrable d'applications basées sur Internet, des offres de contenus, et des services qui sont utilisés à travers le monde. Ces innovations ont créé une valeur énorme pour les internautes, alimenté la croissance économique, et fait de nos entreprises internet des leaders mondiaux. L'innovation que nous avons vue jusqu'à ce jour s'est produite dans un monde sans discriminations. Un Internet ouvert a aussi été une plateforme pour la liberté d'expression et une opportunité pour des milliards d'utilisateurs".

"Une grave menace pour l'Internet"

Or, s'inquiètent les géants américains du web qui y voient "une grave menace pour l'Internet", "la Commission a l'intention de proposer des règles qui permettraient aux opérateurs téléphoniques et fournisseurs d'accès à internet de discriminer, à la fois techniquement et financièrement, les entreprises internet, et de leur imposer de nouveaux péages".

Ils demandent à la FCC de "protéger les internautes et les entreprises Internet à la fois sur les plateformes fixes et mobiles, contre le blocage, la discrimination, et la priorisation payante", et de rendre le marché "plus transparent" de la part des FAI qui font payer des accords de peering aux effets spectaculaires.

"La Commission devrait prendre les mesures nécessaires pour s'assurer que l'Internet reste une plateforme ouverte pour l'expression et le commerce, pour que l'Amérique continue de dominer le monde dans les marchés technologiques".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés