Dans le cadre d'une journée d'action en faveur de la neutralité du net aux USA, de nombreux sites web ont lancé une opération visant à simuler un Internet lent. En outre, les Américains se sont mobilisés pour convaincre leurs élus de se mobiliser sur ce sujet. Le congrès a été submergé par les appels au cours de la journée.

Ce printemps, la commission fédérale des communications (FCC) a proposé de mettre fin à la neutralité du net aux États-Unis en autorisant la mise en place d'un Internet à deux vitesses, avec une "voie rapide" qui pourrait être vendue par les opérateurs aux éditeurs de services en ligne. Sans surprise, cette suggestion a déclenché une levée de boucliers et nombre d'acteurs de l'économie numérique se sont coalisés.

Mais les éditeurs de services en ligne n'ont pas été les seuls à protester contre l'option envisagée par la FCC.

Sur le plan politique, des élus se sont manifestés pour interdire la priorisation des flux. Le président américain a aussi affiché son hostilité à la création d'un Internet à plusieurs vitesses. Sur le plan civil, de nombreuses initiatives ont aussi été lancées, comme cette vidéo didactique, cet hébergeur qui bride la FCC, ce sketch dans un talk show ou encore ce vrai-faux site web.

Les Américains eux-mêmes se mobilisent. En juillet, il a été rapporté que la FCC a reçu plus de 780 000 commentaires demandant aux pouvoirs publics de sauvegarder le principe de la neutralité du net. Cette semaine, le Congrès des États-Unis a reçu jusqu'à un millier d'appels par minute afin de convaincre le personnel politique de se positionner en sa faveur.

Ces coups de téléphone passés aux représentants et aux sénateurs se sont déroulés notamment lors d'une journée d'action baptisée "Internet Slowdown Day" qui a eu lieu le 10 septembre. L'objectif ? Donner l'impression aux internautes que le net est devenu lent en plaçant des icônes de ralentissement sur les pages, pour simuler le chargement des contenus.

De nombreux services en ligne ont participé à l'opération, ainsi qu'une multitude d'organisations, d'associations, de fondations… : WordPress, Mozilla, Reddit, Netflix, Imgur, Vimeo, Tumblr, Foursquare, Kickstarter, Dropbox, Grooveshark, Digg, ACLU, The Daily Dot, AVG, EFF, Greenpeace… pour ne citer que quelques noms bien connus des internautes

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés