Un groupe d'informaticiens et d'avocats invite Hillary Clinton à demander un nouveau dépouillement dans le Michigan, le Wisconsin et en Pennsylvanie. Selon eux, leurs votes électroniques auraient été piratés ou manipulés.

Un groupe d’informaticiens et d’avocats exhorte Hillary Clinton à demander un nouveau dépouillement de votes concernant trois États gagnés par Donald Trump : le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie. D’après eux, leurs résultats électoraux auraient pu être piratés ou manipulés.

Le groupe — composé notamment de J. Alex Halderman, directeur du Centre pour la Sécurité Informatique et Sociale de l’université du Michigan, et de l’avocat John Bonifaz — est en contact avec l’équipe de Clinton principalement par le biais de John Podesta, son responsable de campagne.

Les experts leur ont affirmé qu’Hillary Clinton a reçu 7 % de voix en moins dans les comtés où l’on votait électroniquement par rapport aux bureaux de votes papier. Selon leurs comptes, la candidate démocrate aurait ainsi perdu environ 30 000 votes dans le Wisconsin, un État qu’elle a perdu par un écart de 27 000 voix.

trump-clinton

Même si le groupe ne fournit aucune des preuves qu’il prétend détenir, il réclame le lancement d’une enquête indépendante, indispensable selon lui après les attaques informatiques que le Parti Démocrate a subi ces derniers mois.

Il ne reste plus beaucoup de temps à l’équipe d’Hillary Clinton pour s’opposer aux résultats électoraux : jusqu’à vendredi prochain pour le Wisconsin, lundi pour la Pennsylvanie et mercredi pour le Michigan.

Pour ne rien arranger, la Maison Blanche appelle à ne pas contester les résultats de l’élection pour assurer une transition en douceur avec l’administration Trump.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés