La musique n'est peut-être plus autant achetée qu'avant par les jeunes, mais elle possède toujours un pouvoir de séduction important pour les attirer. La Société Générale lance avec Universal Music la carte bancaire So Music, qui offre un accès illimité au catalogue de la major et une série d'avantages pour les amateurs de musique, qu'ils soient créateurs ou simples auditeurs.

Déjà associés pour le Tremplin pour l’Avenir qui permet de déceler de jeunes talents musicaux, la Société Générale et Universal Music annoncent la mise sur le marché d’une nouvelle carte bancaire destinée aux jeunes clients de la banque, baptisée « So Music ». Elle permet d’accéder à l’ensemble du catalogue de la maison de disques en téléchargement illimité (pas si illimité que ça, voir encadré ci-dessous). La carte offre aussi l’accès à des services supplémentaires, comme l’écoute en streaming, une web TV (So Music TV) dédiée à la musique, des réductions sur les CD et produits dérivés d’artistes, des places de concerts pour les artistes Universal, des accès à des concerts privés So Music, des jeux concours et un service de chat en visio. Pour chaque titre acheté en téléchargement avec la carte sur le portail So Music, un titre supplémentaire est offert.

Les artistes en herbe qui ont leur compte à la Générale pourront aussi bénéficier d’un coaching artistique, de conseils sur les métiers de la musique, d’un accès privé à des offres de stages ou d’emplois, et surtout, Universal Music s’engage à écouter et commenter chacune des maquettes qui leur est envoyées (l’occasion de rappeler qu’ils n’écoutent pas tout ce qu’on leur envoie d’habitude…).

La carte So Music sera facturée au tarif normal de cotisation des cartes VISA à la Société Générale, avec en plus un abonnement So Music de 1 euro par mois pour les moins de 30 ans et deux euros mois pour les plus de 30 ans. Jusqu’au 31 octobre 2008, tous les nouveaux clients Société Générale âgés de 16 à 24 ans pourront toutefois bénéficier de l’option So Music pour 1 euro par an.

La carte So Music sera disponible à partir du 26 mai dans les agences Société Générale, avec le choix entre 19 visuels différents.

Le téléchargement illimité limité

L’offre de téléchargement « illimité » avec la carte est en fait… limitée. Outre le fait qu’elle soit réservée au seul catalogue d’Universal Music, elle est aussi limitée dans son offre de base qu’à un seul genre musical choisi par le porteur de la carte. A l’instar de l’offre similaire négociée avec le fournisseur d’accès Neuf Cegetel, les clients devront débourser en plus 4,99 euros par mois pour débloquer l’ensemble des genres musicaux (Français, Pop-Rock, Electro, Rap-RN’b, Disco-Funk, World, Jazz, Variétés, Classique). L’illimité n’est pas non plus gratuit. S’il est offert la première année pour les 30.000 premiers adhérents, il est ensuite facturé 2,50 euros par mois. Universal et la Société Générale ne précisent pas si les morceaux seront protégés par DRM, mais il y a de fortes chances que les titres téléchargés deviennent illisibles une fois l’abonnement interrompu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés