Mininova est le portail BitTorrent le plus populaire au monde. En 2007 il se hissait à la place du site BitTorrent le plus visité, devant IsoHunt ou même The Pirate Bay. Pourtant, Mininova a connu une vie relativement paisible jusque là, en comparaison du sulfureux Pirate Bay qui ne cesse quant à lui de cumuler les plaintes à son encontre. Cela ne pouvait pas durer éternellement ; l’organisme anti-piratage hollandais BREIN vient de tirer la première flèche.

Le BREIN s’est déjà distingué par ses nombreux faits d’arme, réussissant depuis sa campagne à faire fermer des centaines de sites BitTorrent. C’est lui qui fut notamment responsable de l’éjection du célèbre Demonoid hors des Pays-Bas. Dans le cas de Mininova, le BREIN ne cherche pas à ce que le portail ferme, mais plutôt que Mininova installe un filtre à résultats.

La politique de Mininova se rapproche de celle de YouTube en la matière. Dès qu’un éditeur propriétaire d’un contenu référencé par le site en demande la suppression, Mininova s’exécute. Pourtant, cela n’est pas suffisant au goût du BREIN. Avec son action contre Mininova, l’organisme espère que la justice l’obligera à installer un véritable filtre, chose que refuse l’équipe du tracker BitTorrent.

« Nous allons au tribunal en tout confiance » a expliqué le co-fondateur de Mininova Erik Dubbelboer à TorrentFreak. « Nous exerçons nos activités dans le respect de la loi, notamment en maintenant notre politique de retrait sur demande. » Effectivement, Mininova n’a pas grand chose à craindre. Et quand on voit la mauvaise foi dont sait faire preuve Google pour montrer qu’il met tout en œuvre pour installer un filtre à contenu efficace sur YouTube, on se dit que même si Mininova est obligé de s’y plier, il a encore de beaux jours devant lui.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés