Le site de liens BitTorrent Mininova veut se lancer dans le streaming. Ses administrateurs testent actuellement une solution qui permet de regarder des vidéos diffusées en streaming à partir d'un un fichier .torrent classique.

Après la musique, le site de liens BitTorrent Mininova prépare une fonctionnalité de streaming vidéo qui sera proposée dans le cadre de sa plateforme de distribution de contenu, offerte aux éditeurs qui acceptent de se servir de BitTorrent pour distribuer leurs œuvres. Mais Mininova oblige, il n’est pas question d’abandonner le P2P. Bien au contraire. Avec la haute-définition qui commence à faire son chemin sur la vidéo en ligne, il devient plus préoccupant que jamais de trouver des solutions qui permettent d’économiser de la bande passante et d’éviter les goulets d’étranglement.

Pour y parvenir, Mininova s’est associé à l’équipe du projet de P2P social open-source Tribler, dont nous avions parlé à ses tous débuts il y a deux ans. Le logiciel européen est développé par une équipe de l’Université de Technologie de Delft, aux Pays-Bas, qui participe à l’initiative P2P-Next qui a reçu 15 millions d’euros de financement public de la part de l’Union Européenne. P2P-Next est soutenu notamment par la BBC, Pioneer, et l’Union des Diffuseurs Européens qui regroupe 75 membres (chaînes de télévision et stations radios) en Europe, dont TF1, Canal+, et France Télévisions.

Le streaming par BitTorrent est rendu possible par l’utilisation du lecteur « Swarmplayer » développé avec Tribler, et qui a fait l’objet d’une démonstration devant plus de 100 professionnels de l’industrie audiovisuelle à Genève, dans le cadre d’une conférence sur la « Télévision Internet Ouverte » organisée par l’Union des Diffuseurs Européens. En modifiant le protocole BitTorrent (mais avec un souci de rétrocompatibilité), Tribler se base sur un principe de « Give-2-Get » (donner pour recevoir), qui « fait de la bande passante une monnaie globale« . Le système calcule de façon sécurisée le « niveau d’altruisme » de l’utilisateur, pour mesurer le niveau d’upload effectué par rapport au download, et l’envoie sur le réseau. Ce système, baptisé BarterCast, doit permettre de « répondre au problème dans BitTorrent qu’il n’y a pas d’incitation à continuer de partager un fichier une fois le téléchargement terminé« . Il doit assurer une chasse aux « leechers » et remettre le partage au centre des préoccupations du réseau.

Pour permettre la vidéo à la demande en streaming par BitTorrent, l’équipe de Tribler se sert du BarterCast pour allouer davantage de bande passante à ceux qui uploadent le plus. De plus, le protocole « Give-2-Get » se sert comme relai des « peers » qui ont le plus de bande passante montante pour transférer les paquets de données vidéo aux utilisateurs qui en ont besoin. « Le service de vidéo à la demande devient possible lorsque suffisamment de peers dans le réseau BitTorrent supportent cette extension du protocole« , expliquent les chercheurs. Le soutien de Mininova devrait très certainement aidé à atteindre un nombre critique.

Le site de liens BitTorrent propose à ceux qui souhaitent participer au bêta-test du service de s’inscrire sur leur forum.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés