Pour Amazon, l’avenir de l’édition est numérique. Après avoir dévoilé son Kindle, le libraire acquiert Audible pour 300 millions de dollars. Audible est un distributeur de livres audio numériques. Il permet de télécharger un ouvrage et de « l’écouter » au format MP3 ou M4B (une variation du MP4) sur iTunes. En le rachetant, Amazon se garantit la disposition de ses 40.000 titres pour sa boutique MP3, section livres audio, ou pour son Kindle.

Plusieurs questions se posent alors. D’abord, si Audible continuera de fournir ses ouvrages à iTunes, sachant que la plateforme est en concurrence directe avec Amazon. Ensuite, si le livre audio, pour la France, ne lui permettra pas de s’affranchir de la loi sur le prix unique du livre. Enfin, Amazon pense que le futur du livre se trouve dans les lignes de code, mais le consommateur va-t-il effectuer cette transition espérée ?

Jusque là, l’édition numérique s’est battue avec l’édition papier dans un combat à peu près équilibré pour l’arbitrage du consommateur. L’une possédant les avantages de la dématérialisation, l’autre celle du rapport au papier qui reste largement préféré au rapport à l’écran. Mais le livre audio apporte un élément nouveau : il permet de s’affranchir de cette monopolisation du regard du lecteur, et lui offre la possibilité de faire une autre activité en même temps. La lecture publique, même si elle reste encore marginale, connaît un engouement de plus en plus grand depuis quelques années. Le livre audio s’en rapproche de par l’oralité du rapport à l’écrit mais permet en plus de se séparer du besoin de « l’autre » pour être pratiquée. Cela lui promet-il le succès ? Amazon, par le rachat d’Audible, montre qu’il y croit du comme fer. L’avenir nous dira s’il avait vu juste…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés