Pour entrer en conformité avec la nouvelle règlementation sur la vente de livres neufs en France, Amazon est désormais obligé de facturer des frais de livraison de 3 euros, si la somme totale des livres commandés ne dépasse pas les 35 euros. Une mesure imaginée pour protéger les librairies.

Dans le passé, il a souvent été reproché à Amazon de rendre le contournement des règles trop facile. La livraison payante en dessous d’un panier minimum peut, la plupart du temps, être supprimée, si l’on ajoute un produit en précommande dans le panier et que l’on annule ensuite la précommande. Une technique dont Amazon a probablement connaissance, mais qu’il n’a jamais corrigé.

Depuis le 7 octobre 2023, les livres sont soumis à des frais de livraison de 3 euros en France (sauf s’il y a plus de 35 euros de livres dans un panier). Une mesure conçue pour protéger les librairies, puisque le gouvernement veut que les clients se déplacent pour aider ces commerces. Numerama a voulu vérifier si Amazon appliquait bien les nouvelles consignes, ou si la plateforme fermait les yeux sur les tentatives de contournement.

Le message envoyé par Amazon à ses clients, pour les prévenir des nouvelles règles.
Le message envoyé par Amazon à ses clients, pour les prévenir des nouvelles règles. // Source : Amazon

Amazon a mis en place des mesures anti-contournement

Pour tenter de contourner les nouveaux frais de livraison d’Amazon, nous avons pour projet de gonfler artificiellement le prix du panier afin de dépasser les 35 euros symboliques, pour observer le comportement d’Amazon. Par défaut, avec un livre à 16 euros dans le panier, la livraison est bien de 3,00 euros. Que vous soyez abonnés à Prime ou non.

Pour notre premier test, nous avons choisi le jeu Super Mario Bros. Wonder pour Nintendo Switch, qui sera lancé le 20 octobre. Notre objectif était de vérifier qu’Amazon respectait bien la règle des « 35 euros de livres » du gouvernement et qu’il ne se contentait pas de 35 euros tout court.

Le panier dépasse les 35 euros, mais le livre maintient ses 3 euros de livraison.
Le panier dépasse les 35 euros, mais le livre conserve ses 3 euros de livraison. // Source : Numerama

Premier constat : Amazon respecte bien la règle des « 35 euros de livres ». Le jeu vidéo est traité différemment, puisqu’il n’appartient pas à la même catégorie. Il existe sans doute des exceptions (Amazon a souvent eu du mal à catégoriser ce qui relevait de la culture), mais la règlementation est bien respectée ici.

Dans un encadré sur la même page, Amazon indique même : « Ajoutez 19€ de livres expédiés par Amazon pour obtenir la livraison à 0,01€ en France ». Bien reçu.

La livraison passe bien à 1 centime.
La livraison passe bien à 1 centime. // Source : Numerama

Au revoir Mario, nous avons ajouté dans notre panier deux exemplaires du prochain tome d’Astérix, qui sera publié le 26 octobre (2*10,50 = 21 euros). Sans surprise, ce subterfuge fonctionne, puisqu’il… n’en est pas vraiment un. Les frais de livraison du livre à 16 euros passent de 3 euros à 1 centime, puisque le panier total dépasse enfin les 35 euros.

Nous avons donc passé commande, ce qui a créé deux références de réservation différentes (pour deux livraisons distinctes). Nous sommes ensuite allés sur la page d’Astérix pour annuler la commande.

Adieu Astérix, nous annulons la commande.
Adieu Astérix, nous annulons la commande. // Source : Numerama

Et puis là, surprise ! Le prix de notre livre à 16,01 euros est passé à… 19 euros. Pourquoi ? Parce qu’Amazon n’applique pas vraiment de livraison à 1 centime, mais une livraison à 3 euros remisée de 2,99 euros. Le fait d’avoir supprimé la précommande annule automatiquement la promotion, sans prévenir le client. Nous n’avons même pas reçu de mail pour nous prévenir que les frais de livraison avaient augmenté. Toujours est-il qu’Amazon semble bien appliquer les règles !

Les frais de livraison à 3 euros sont revenus après l'annulation de la précommande.
Les frais de livraison à 3 euros sont revenus après l’annulation de la précommande. // Source : Numerama

Que se serait-il passé si nous n’avions pas annulé Astérix ?

Les libraires peuvent se réjouir de voir Amazon appliquer la consigne aussi rigoureusement, mais on peut tout de même se poser des questions sur l’absence de notification sur l’augmentation des frais de livraison. Comment se fait-il qu’un livre passe de 16 à 19 euros sans qu’Amazon ne dise rien ? Cette mauvaise surprise pourrait ne pas plaire à tout le monde, notamment dans le cas d’un acheteur honnête qui n’aurait pas annulé sa précommande pour « frauder ».

Avant / après.
Avant et après l’annulation des Astérix. // Source : Numerama

Autre question : que se serait-il passé si nous avions attendu de recevoir le livre à 16 euros, avant d’annuler la précommande d’Astérix ? On voit mal Amazon réclamer les 2,99 euros dans un second temps. La logique voudrait qu’une commande remisée de 2,99 euros le reste quand elle est arrivée, ce qui pourrait rendre la technique de la précommande fonctionnelle.

Bref, l’idée du gouvernement semble porter ses fruits, puisqu’il devient sans doute plus avantageux de se rendre en librairie que de commander chez Amazon aujourd’hui — il existe d’ailleurs un site, Librairies Indépendantes, qui permet d’aller commander directement des livres sur les sites des librairies.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !