« 2008 se présente comme l’année où les DRM disparaîtront pour de bon. » Ce sentiment est partagé pas de nombreux observateurs depuis que la dernière major à les défendre, Sony-BMG, prévoit de les abandonner. Les propos sont ceux de Ben Drury, directeur de la plateforme de téléchargement 7digital. « Nous avons déjà vu les quatre majors faire des efforts pour offrir des téléchargements libres de protection et cet été reléguera sûrement les DRM aux bouquins d’histoire. » Il faut dire que Drury a de quoi être enthousiaste. 2007 aura vu le chiffre d’affaire de 7digital augmenter de 188 %, en parti grâce à l’abandon des DRM par EMI.

« Tant que le marché physique continuera de décliner, les téléchargements gagneront en popularité. Le consommateur veut un format universellement compatible et libre de tout DRM ; nous avons finalement été capables de lui offrir cela grâce à des MP3 à 320kbps. » Ce n’est pas un hasard si les meilleures ventes de la plateforme sont celles des anciens albums de Radiohead, de nouveau de Kylie Minogue, du dernier Dave Grahan, de la réédition de God Save The Queen des Sex Pistols, ou des Pet Shop Boys. Ils sont tous chez EMI ou chez un label appartenant à la major.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés