« Maintenant que le site est fermé, les discussions vont pouvoir commencer avec les organismes de gestion des droits afin que You.dj puisse renaître en 2008 sous le signe de la légalité. » Voilà des propos qui, malgré leur aspect aberrant, n’étonneront plus personne. Ils sont tenus par Romain Moyne, fondateur du site You.dj, une plateforme surfant sur la vague des RadioBlogClub et autres consorts. Ils traduisent une fois de plus l’attitude réfractaire des sociétés de gestion des droits envers les nouveaux services qui se développent sur Internet. Plutôt que de chercher un compromis, on préfère tout bonnement envoyer des lettres de mise en demeure, c’est tellement plus simple.

Pourtant, force est de constater que leurs fondateurs sont rarement de mauvaise foi. Ainsi, RadioBlogClub se voyait en mars 2007 contraint de fermer temporairement ses portes suite aux pressions de la Sacem, alors même qu’il était en train de négocier un arrangement avec les ayants droit. « Le plan initial était de lancer le site sans aucun accord, de tester la réaction du public, et ensuite, si l’adhésion du public était présente, d’aller négocier avec les ayants droit une rémunération acceptable pour les deux partis » explique Romain Moyne. « Les opérations ne se sont pas exactement déroulées dans cet ordre, et la SCPP suivie de la SPPF m’ont demandé d’arrêter l’exploitation de You.dj, avant même que je puisse prendre les devants en les contactant. »

Le schéma est devenu tellement banal. On montre les dents d’abord, et après, éventuellement, on négocie. Il serait peut être temps que ces organismes se rendent compte que l’industrie du disque se doit de travailler main dans la main avec les développeurs de services Web, et pas en leur tirant systématiquement dans les pattes dès qu’un nouveau projet émerge. Enfin. On ne change pas les bonnes habitudes !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés