Jusque là, MySpace avait laissé à Snocap la charge de s’occuper des ventes de musique numérique sur sa plateforme, estimant que là n’était pas son rôle. Pourtant, le portail semble revenir sur ses dires et vouloir participer à la curée, mais dans un tout autre modèle, la musique supportée par la publicité. En effet, Snocap semble finalement connaître quelques difficultés et rien n’aurait servi de se lancer dans un même type de service si déjà ce premier ne se révélait pas très convaincant.

Pour l’instant, il s’agit juste d’un essai, celui de proposer le neuvième album de Pennywise en téléchargement libre sur le profil mobile du groupe, via Textango. « On le fait à un moment où l’industrie du disque a un coquard » explique Josh Brooks, vice président marketing chez MySpace. « C’est une bonne opportunié et un moyen d’avoir votre musique ici. » Les ventes de Pennywise tournent généralement entre 60.000 et 100.000 albums, et MySpace espère que de nombreux consommateurs préféreront se tourner vers l’offre gratuite de Textango. Enfin, gratuite, presque, puisque selon la procédure habituelle, le texto que le client doit envoyer à Textango avec le nom du groupe pour télécharger son album est à la charge de celui-ci.

Par où passe le support publicitaire ? Par votre profil. Plutôt que d’être soumis à une publicité comme sur Spiralfrog, Textango requiert juste que vous l’ajoutiez en tant qu’ami. On peut supposer que cela lui permette par la suite de publier des commentaires à visée publicitaire sur votre page.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés