comScore publiait il y a peu ses estimations des ventes pour In Rainbows, le nouvel album de Radiohead, et situait à 62 % le nombre de fans qui n’auraient rien payé pour le télécharger. Réaction des intéressés : « Les chiffres présentés par la société comScore sont totalement inexacts et ne reflètent en aucune façon l’intelligence du marché et, en l’occurrence, le véritable succès du projet. »

comScore maintient pourtant ses résultats et ne concède qu’une petite marge possible d’erreur. Il faut dire que l’organisme dispose d’un panel de deux millions d’internautes pour effectuer ses enquêtes, ce qui lui assure généralement une certaine crédibilité. Alors, qui croire ? Un groupe qui doit posséder les chiffres exacts mais dont on peut soupçonner le manque d’objectivité, ou une société neutre qui tend ni plus ni moins qu’à proposer une estimation la plus proche de la réalité ? On attend toujours celles de Radiohead, d’estimations.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés