Le groupe CPKF (Vidéo Futur, Cinebank, Vidéo Pilote) et Archos se sont associés pour créer un baladeur sur-mesure et un service de location dématérialisée spécialement dédié aux 2300 points de vente du groupe.

Le groupe CPFK et ArchosComment céder aux sirènes du tout numérique et du tout dématérialisé sans sacrifier pour autant sa présence hautement stratégique parmi les boutiques de milliers de rues en France ? C’est à cette question essentielle que semblent avoir réfléchi ensemble le groupe CPFK, le leader français de la location vidéo, et Archos, le très réputé fabricant français de baladeurs multimédias.

Ensemble, ils ont mis au point Moovyplay, un système très ingénieux qui permettra bientôt aux clients des 2300 points de vente de CPFK (Vidéo Futur, Cinebank et Vidéo Pilote) de louer des films dématérialisés en les stockant directement sur un baladeur vidéo créé spécialement pour CPFK par Archos. Le groupe devrait proposer aux clients des bornes de location de louer ou d’acheter le baladeur Moovyplay, qui leur permettra ensuite d’avoir accès à l’ensemble du catalogue vidéo du groupe, sans soucis de disponibilité matérielle d’un DVD ou de retour dans les délais. Tout se fera par téléchargement de fichiers vidéo. Le baladeur sera bien sûr équipé d’une sortie TV et audio pour retrouver les mêmes avantages qu’avec la platine DVD des ménages.

Oui, mais. Si tout est dématérialisé, pourquoi ne pas proposer un service de location à distance à l’image de celui proposé par CanalPlay avec Archos ? Dans les projets de CPFK, Mooyplay « permettra aux utilisateurs de charger un ou plusieurs films, instantanément, au sein d’un des nombreux points de vente du Groupe CPFK ». La location à distance ne semble pas être au programme. Le client devra toujours se déplacer chez son loueur, parfois à plusieurs kilomètres de chez lui, pour aller charger sur son Archos un film qu’il n’aura pas besoin d’aller retourner au magasin, magie du DRM oblige.

Dès lors, est-ce vraiment comme le prétend le groupe « un concept locatif révolutionnaire, ayant pour ambition de réinventer la consommation de cinéma à la maison » ? Sans aucun doute, non. Mais la formule a l’avantage de ne pas bouleverser totalement les habitudes de ses clients, et d’opérer ainsi une transition en douceur. Le service en ligne voire la location sans-fil à distance arriveront probablement, dans un second temps, lorsque la clientèle aura pris ces nouveaux repères de consommation.

Selon JBMM, une phase de test est prévue courant septembre avec 30 magasins pilotes des trois enseignes. Le projet s’étendra ensuite progressivement à tous les points de vente, à partir de début 2008.

(Via GenerationMP3)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés